La journée de l’ami Bouchet

Déguisés en mouche (en morpion ou en cafard, à toi de choisir), nous nous sommes glissé dans l’intimité de notre meilleur ami n° 1 : Christophe Bouchet… Voici donc en esssclusivité, une journée type de l’ami Bouchet 

« Raie veille au grain »
8h
 D’un violent coup de poing, il envoie valser son réveil à l’autre bout de la pièce, son épouse avait malencontreusement laissé la radio sur l’antenne de Radio Monte-Carlo, une violente dispute s’en suit, il ressent cette écoute comme une trahison envers sa personne et lui rappelle ce que faisaient les nazis pendant la guerre aux français qui écoutaient la radio en cachette. Bouchet est en Führer…

« Le tout petit des genets »
8h30
 Levé comme à l’ordinaire du pied gauche, l’ami Bouchet enfile ses pantoufles bleues et blanches, évidemment, estampillées made in Lyon. Mais ce n’est pas n’importe quelle paire de babouches trouée ! Sur celles-ci on peut y découvrir une dédicace qui reste encore mystérieuse pour beaucoup : « Avec tout mon amour et mon respect. Affectueuses pensées. Jean-Michel A. » Comprendra qui pourra !

« Le sale de bain… »
9h00
 Alors là ! Il a tout l’attirail bleu et blanc, du gant à la serviette en passant par la brosse à dents (et même le dentifrice…). Mais la toilette ce n’est pas qu’une question d’hygiène. Elle lui permet avant tout de répéter son discours devant la glace, alors il ressasse laconiquement les termes qu’il emploiera ou au long de sa journée. « rgngrngn avantages fiscaux… rgnrnngngnrngnr. Monacooooo, Scandaleuuuuux !! Humm » Après avoir fini ses vocalises, il peut enfin se rendre à la Commanderie.

« À la commande de riz ! »
10h00
 Un énorme 4X4 orné de l’inscription « OL Locations » pile devant la place de parking réservée au Président de l’AOM. Sur la vitre arrière, on notera un autocollant réglementaire, comme pour les chiens dans les jardins « attention conducteur méchant ». On vous aura prévenu !

« Le cigare sans moustaches »
10h15
 Installé dans son bureau, Bouchet décide d’avoir une opinion neutre et impartiale sur son club, il ouvre donc la Provence… Quelques minutes plus tard, rassuré sur son image et sur celle de l’OM, il se détend en allumant un petit cigare « OL Plantations », sorti d’un petit paquet doré signé de la main d’un certain « Ton petit Jean-Mimi A. » Comprendra qui…

« Discours de la méthode par négation compulsive psychosomatique »
11h
 Les premiers journalistes arrivent, il est temps pour lui de dévoiler son nouveau projet. « Comme l’on n’a pas voulu rendre son titre de Champion de France 1993 à l’OM, je vais demander à ce que mon club gagne sur tapis vert tous ses matchs contre Monaco à cause de leurs avantages fiscaux. Je m’apprête aussi, avec le soutien de Jean-Michel Aulas (tiens…), à demander un dédommagement à la Ligue pour avoir dû faire jouer Franck Leboeuf et former Abardonado, ce fut un tel supplice. Et on vient de recruter Mido et Marlet alors ça suffit ! »

« La faim… ne justifie pas les moyens ! »
12h
 Comme personne n’a flatté son ego depuis quelques heures, Christophe décide d’aller manger au resto « des supporters Olympiens ». Là-bas, il y trouve le réconfort d’une boisson anisée gratuite. (En fait, ce n’est pas qu’on veuille lui offrir une boisson, mais personne n’a jamais réussi à lui faire sortir le moindre centime pour boire ou manger « La faute aux impôts et aux droits TV » rétorque-t-il… Imparable !)

« Robin des bois… à l’envers ! »
13h
 Au fond du restaurant se trouve l’autre attraction de Bouchet, un jeu de fléchettes conçu spécialement pour et par lui (voir ci-dessous). Alors, agité de cris bestiaux et de soubresauts il envoie nerveusement les fléchettes sur le portrait du Président de l’ASM : « Tiens, prends ça ! Ça, c’est pour avoir pris Morientes ! Ça, c’est pour Rothen ! Ça, c’est pour m’avoir laissé Leboeuf !! GNNNAAAAAAA »
Personne n’oserait le calmer, le dernier qui a essayé a dû aller se faire greffer ses deux mains perdues à… Lyon ! L’histoire ne dit pas si cette opération se passait au centre « MedicOL HospitOL » !

« Ça vaut (10.000€) net ! »
14h
 La société « OL immob » livre par la compagnie « OL Transports » un fauteuil 100% cuir pour le bureau de notre ami Bouchet. Il semble touché par ce geste et marmonne dans sa barbe de 3 jours « Ah, Jean-Michel, quand comprendras-tu que c’est un amour impossible »… Comprendra…

« Visite au zoo »
15h
 Dans son style très personnel, il improvise un petit discours face à ses joueurs « Cette nuit, j’ai fait un rêve… Je présidais l’AS Monaco ! Je me suis réveillé et finalement c’est vous… Enfin… Pour ne pas perdre la face, j’appliquerai la doctrine du philosophe Berni Tapy (?!) « Si tu veux les trois points, aligne les pots de vin ».

« Yé soui Yougoslave… euh… Yé choui Portugesh ! »
15h30
 Un régiment de CRS emmène de force Vedran Runje. C’était en réalité un réfugié Roumain sans passeport qui fauchait les ballons pour les revendre dans la Rue… Bouchet se défend « Nous, nous n’avons pas d’avantages financiers nous permettant de prendre un gardien de renommé. Et puis c’était à l’insu de mon plein gré et en très petite quantité. »

« La paillasse du paillassou »
16h
 Bouchet est las et énervé de sa journée, il décide de rentrer chez lui, un véhicule de la compagnie « OL taxis » est dépêché en urgence. Après le jeu de fléchettes, le Président s’offre un nouveau petit plaisir sur le pas de sa porte en piétinant son paillasson (voir ci-dessous).

« Ce rêve bleu »
16h15
 Christophe s’installe dans son canapé et allume son poste sur OMTV. Il s’y endort et rêve de Coupe d’Europe, de Championnat, d’avantages fiscaux, de droits TV, de Svara…

« Koh Lanta Academy »
17h30
 Réveillé en sursaut par son portable au son de « we are the champions », son collaborateur l’appelle en catastrophe, Mido complètement ivre, vient de mettre KO d’un coup de boule Alain Perrin.
Bouchet : « Oui et alors, ce n’est pas la première fois !
Son interlocuteur : « Oui mais cette fois-ci Perrin a répliqué avec un manche de pioche et le résultat n’est pas beau à voir !
Une ampoule de 60Watts s’allume alors dans les yeux de notre Président : « Appelez-moi Moundir de Koh-lanta sur le champ !
— Mais pourquoi aller dans un champ alors que…
— IMBÉCILE !

« L’an bon poing »
18h
 Bouchet tient une conférence par téléphone. « Mido ne pourra pas être aligné sur le terrain mais sera sur le banc de touche pour quelques matchs. Vous pourrez juger par vous-même qu’il a en effet quelques kilos de trop… » L’affaire Moun… euh Mido est réglée !

« Le miel et les abeilles, Cricri et les garçons, Le Président d’à côté, Premiers baisers… »
19h
 Il reçoit un fax anonyme représentant un cœur percé d’une flèche (estampillée OL Précision (??!) signée « Dans l’expectative de notre union future, avec mon plus profond respect, admiration et même plus… J-M A. » Comprendra…

« Le régime à rien… »
20h
 Inutile de vous signifier qu’il n’aime pas la viande rouge (ou blanche d’ailleurs) et que celle qu’il déguste ne doit pas être trop cuite, juste… bleue !
Poussant à l’extrême sa répulsion du rouge et du bleu et comme les Schtroumpfs sont une espèce protégée, que peut bien manger ce chair… cher… Boucher… Bouchet ! Donc… il lui reste la gélatine de Curaçao, les cordons bleus, les blues brothers ( ?!), des stylos bics ( ??!)… et de la poudre de Schtroumpf sauvage (se trouve sur le marché noir, me contacter si intéressés).

« Le téléphone pleure »
20h30
 Coup de fil de son collaborateur « en direct live » (RMC INFO™® ©) du centre d’entraînement, Perrin vient de décider que les joueurs allaient s’autogérer jusqu’à la fin de la saison parce qu’aucun d’entre eux ne lui a souhaité son anniversaire ; Bouchet réalise alors que personne ne lui a non plus souhaité le sien. « Si c’est comme ça le club va s’autogérer seul aussi, les joueurs s’occuperont de négocier les contrats et feront le recrutement !! »

« Comme en 14… »
21h
 C’est l’heure du film ou plutôt de la séquence émotion, comme tous les soirs, il insère cette même cassette dans le magnétoscope et vient inévitablement le but de Basile Boli et à chaque fois Bouchet, les yeux injectés de sang, la bouche desséchée par la tension ambiante, exulte et se sert une petite liqueur de Curaçao pour la peine. « Après tout, Candide avait raison, à l’OM, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, on a encore battu Milan ce soir… »

« Pouet dans l’âme »
22h
 Un texto arrive sur le portable d’un Bouchet déjà endormi : « La nuit nous appartient, laisse-là nous dire ce qu’on devient. Je n’ai plus qu’une larme, la vie perd tout son charme sans toi… Jean-Mimi A. »