La semaine du Professeur Deschamps : Partie 4 [Jeudi]

Oyé oyé braves gens !! Nous avions laissé, il y a peu, notre ami Didier Deschamps un mercredi. C’est donc tout logiquement que le site des mousquetaires vous livre la 4e partie de sa série légendaire…

02h00 : Didier se réveille en sursaut, il venait de faire un cauchemar : Pierre Svara l’avait convoqué dans son bureau pour lui apprendre le recrutement de Daniel Cousin pour pallier le départ de Morientes en vue de la saison 2004/2005

03h15 : Didier arrive enfin à se rendormir, après s’être relu pour la 272e fois « le petit guide de l’entraîneur de football » (il est à noter qu’il lui manque deux pages « Que faire quand ça va mal ? », et « Les erreurs à éviter : mettre un milieu offensif droit avant centre » !)

11h00 : Notre ami se réveille… Enfin ! Et oui, aujourd’hui, c’est grâce matinée, un seul entraînement étant programmé, et ce à 14 heures, mais avant, un repas collectif est prévu.

11h12 : Didier ne répond pas à sa femme qui lui parle. C’est tout à fait normal, depuis qu’il a battu le grand Réal de Madrid, Didier a pris la grosse tête, et quand sa femme lui parle, il ne lui répond même plus (on a de la chance, Drogba, lui, c’est depuis qu’il a marqué un but contre Ajaccio qu’il a la grosse tête !)

12h50 : DD arrive dans la salle à manger Algeco de la Turbie. Ce midi au choix : Pâtes… Ou riz… Ou pâtes… Ou riz…

13H00 : Et bien à la surprise générale, Didier, prend… Des pâtes !!!

13h30 : Le capitaine de « la France qui gagne » met en place l’entraînement… Aujourd’hui, au programme : Séance psychologie ! Le but est de faire retrouver leur moral au joueur de l’équipe type… Une confrontation à 7vs7 est organisée : Giuly, Zikos, Rothen, Evra, Morientes, Bernardi et Roma contre Porato, Ablancourt, Hilsen, Grax, Lanteri, Ramos et Juan.

15h00 : Le match s’est enfin terminé sur le score de 7 buts à 1…

15h01 :… Les buts ont été inscrits par…

15h02 :… Morientes…

15h03 :… Et Juan, Hilsen , Ablancourt, Lanteri et Grax(*3)

15h04 : Deschamps est en larme.

16h00 : L’entraînement se termine, et Dédé met en place le schéma de jeu qu’il utilisera au prochain match. C’est un match piège que les assémistes disputeront au stade du Roudourou, c’est pourquoi il optera pour un 4-6-0.

18h19 : Didier est de retour chez lui, et il décide de se regarder son film préféré : Juventus-Monaco, C1, année 1998, Stade des Alpes ! Pop-corn, cornet de glace et cannette de Ice Tea… C’est comme au cinéma pour Didier

20h30 : C’est la énième fois qu’il le regarde, mais chaque fois c’est pareil, au coup de sifflet final, il saute au plafond !

20h45 : Cela fait un quart d’heure que le match est terminé (enfin la retransmission), et DD est toujours là, à genou, devant son poste de télévision, les yeux embués par la joie… Quelle émotion !

21h12 : Didier va souper… Il mangera les restes du midi… Du riz ! Sa femme elle se tape le caviar et le foie gras… Bah oui, ça a des avantages d’être femme de joueur (surtout quand celui-ci a le plus beau palmarès du football français !)

23h00 : Aujourd’hui c’est jeudi, DD regarde donc — la méthode Cauët — ! « Il n’est toujours pas drôle, il devrait penser à s’arrêter glisse-t-il à sa femme »

23h46 : Didier regarde sa femme avec un air malicieux…

23h51 : Didier s’approche de sa dulcinée…

23h57 : Didier commence à….. [Biiiiip] « Cela ne nous regaaarde pas !