La semaine du Professeur Deschamps : Partie 5 [vendredi]

Brave lecteur… Ton fidèle serviteur ayant été débordé ces derniers temps se met à genou et implore ton pardon pour le peu d’articles qu’il t’a livrés… Pour ce faire pardonner, il t’offre la 5eme partie de l’aventure de notre entraineur !

10h30 : Aujourd’hui, c’est grass-mat’ ! Didier profite de sa matinée… Il est en vacances, il n’a plus à aller à l’entraînement tous les matins !

11h13 : Notre ami déjeune, tous en regardant un enregistrement de la finale Monaco-Porto, il a l’air captivé…

11h15 : Après seulement, 2 minutes de jeu, Didier a LA révélation : « Mais… Ha… Mais c’est bien sûr… Je n’aurai pas dû mettre Ludo en pointe !!! »

12h05 : Le FC Porto vient de mettre le premier-but, DD éteint la télévision, de rage ! Il finit de déjeuner, puis s’habille… Aujourd’hui, il n’y a pas d’entraînement, mais cet après-midi, c’est la tournée des joueurs. Il va rendre visite à tout son groupe, joueur par joueur à leurs domiciles.

12h50 : Deschamps est enfin prêt, il monte dans sa Fiat UNO ( bah quoi ? Un champion du monde & champion d’Europe, c’est obligé de rouler en Porsche ou en Ferrari ? )

13H12 : Didier arrive chez Adebayor, mais en repart très vite… Il a le mal de mer, car Manu l’a fait véritablement tanguer en enchaînant 2773 mots en une minute. En partant, Adebayor lui lance un : « Aurevoircoahnseretrouvedemaina l’entrainementamoinsquedemainilyaimatchjenesaispasjenaipasencoreregardé lecalendrieretjesaispassionnjouesamedioudimanche… Bonademaincoah « !

14h00 : Didier arrive chez Sébastien Squilacci. Il lui serre la main. Squilacci était en train de faire du jardinage. Et il a la main verte Toto ! Mais en plus d’avoir la main verte, il a le cœur sur la main et offre le café à DD. Et comme il n’a pas un poil dans la main, il se décarcasse pour faire le meilleur café qu’y soit. Et dès qu’il a terminé avec son café, il propose à DD de lui prêter main-forte pour la préparation de l’entraînement… C’est qu’il est gentil Sébastien, toujours prêt à donner un coup de main. Didier refuse poliment, et d’une main tremblante, Toto lui donne son café en mains propres… Et que dire de ce magnifique café ? Squilacci a mis la main à la pâte pour le préparer. Au bout de quelques minutes, Didier doit quitter son défenseur central. Ce dernier prend en main le débarrassage et dit au revoir à son entraîneur. (NB : Si toi aussi tu n’as pas compris ce passage, c’est que tu es « normal ». Ne t’inquiète donc pas de ne rien y comprendre…)

15h00 : Deschamps a tellement pris de retard qu’il ne peut continuer ses visites. Il se décide à appeler ses joueurs au téléphone. Il appelle donc Ludovic Giuly :  » BIIIP…….. BIIIP…… BIIIP…… BIIIP…… BIIIP….. » Malheureusement, Capt’ain Giuly, n’est plus de notre galaxie…

15h11 : Didier se rendant compte qu’il va devoir jouer l’année prochaine avec Camara, Carole, Grax et Lanteri, cherche du réconfort chez ses amis de trente ans. Il appelle donc Makélélenculé. Mais a sa grande surprise Makélélenculé ne tente aucunement de le réconforter, mais lui parle de son Euro… Il est très déçu de ne pas avoir trouvé Zikos lors de son quart de final contre la Grèce… Cela aurait été plus facile, dit-il de battre les Grecs s’ils avaient été un de moins après 40 minutes de jeu… Claude est déçu de n’avoir pu exercer ses talents de comédien hors pair !

15h55 : Avec les nouveaux joueurs sud-américains recrutés par l’ASM, Didier décide de se mettre à l’Espagnol ( Ou du moins d’approfondir ses notions ) ! Et il se dit qu’avec un peu de chance, il pourra essayer de faire revenir Ludovic Giuly à Monaco la saison prochaine avec son Espagnol impeccable

16h15 : ¡Pffff tengo bastante de esta lengua de mierda! Déclare Didier au bout de 20 minutes d’apprentissage

17h00 : Didier arrive chez le coiffeur… Il va faire sa couleur mensuelle. Et oui, son cheveu grisonnant n’est qu’une vulgaire imposture. En effet, En 2001 lors de son arrivée, Didier était le plus jeune entraîneur de L1. Il a voulu se vieillir un peu.

19h58 : Notre ami rentre enfin chez lui et retrouve sa femme. Ensemble, ils vont tenter de mettre au point la stratégie à adopter l’an prochain…

20h10 : Le grand brainstorming commence… À l’ordre du jour : Comment composer une équipe sans milieux de terrain…

22h00 : Epuisés, DD abandonne… Après tout, même sans milieux, contre Istres ça devrait passer. Mais contre Lyon, Marseille ou Arsenal… Aïe aïe aïe !

23h58 : Deschamps, se dirige vers son lit…

23h59 : À l’image de Nicolas et Pimprenelle, il dort déjà… Le Marchand de Sable a dû passer.