Monaco – Marseille : 10 réflexions à chaud

Ne voulant pas rester sur la note pleine de bile et de billevesées du match face à Strasbourg, nous relançons la boite à non-intelligence pour ressortir toute une série de réflexions à chaud, comme si tu étais sur le canapé en train de suivre le match avec messire Popo et sa bouteille de jus de citron…

1- Adebayor qui passe toute la défense de l’OM en revue… Au bout de 5 minutes, il en avait déjà plus fait que Saviola à Strasbourg…

2- La note mathématique de la soirée : 1 crochet de Cheva + un rateau de Cheva = 1 Claquage de Déhu

3- Remarque SMS de la soirée : Après Rodriguez, Modesto, Rodriguez, c’est Maicon qui marque un nouveau but venu de la défense… Avec des défenseurs qui jouent attaquant, on pourrait vite devenir très performant !

4- Superbe contrôle stratosphérique d’Adebayor sur son but, tout au ralenti en l’air, plein de technique, de hargne et de puissance… On se serait cru dans Matrix !

5- À noter que, fait rare, le but de Manu ne nous a pas été refusé pour hors-jeu imaginaire… Je crois bien que l’on a basculé de l’autre côté de la Matrice !

6- Tête de Chevanton sur la barre : « Cheva possible, cheva pas rentrer encore ce soir !!! ». Dommage, Cheva n’a pas été verni, mais il a été volontaire, collectif et technique… S’il pouvait oublier la panoplie Inzaghi du petit plongiste au vestiaire, ça serait parfait !

7- Sortie de Roma impeccable sur corner… Effectivement, on est bien dans une dimension parallèle !

8- Kallon sort pour faire rentrer Farnerud… Dédé a peut-être compris qu’un milieu droit c’est mieux en poste de milieu droit, et que l’ensemble devient dessuite bien plus équilibrée…

9- El Topineto est resté sur le banc tout le match… Dédé a peut être compris que quitte à ce qu’il coûte cher, autant qu’il ne mette en difficulté que le compte de pertes et profit, et pas en plus notre jeu collectif…

10- Bernardi qui marque contre son camp sur un corner. Shaba qui rate un penalty, la défense qui cumule les fautes et les coups francs, Marseille qui pousse… Mon cardiologue s’est fait des cheveux blancs pendant la seconde mi-temps !