24h chrono avec l’ASMonaco… fin de saison

Et oui ! Et non ! C’est pas parce que le site a suivi l’exemple de l’équipe et s’est mis à végéter depuis l’hiver que nous avons renoncé à nos grandes séries ! Les 24h chronos ne sont pas morts, et en l’honneur de cette fin de championnat, nous sortent un épisode à l’image de la saison de notre cheptel de rouge et blanc préféré : plein de promesse et de paresse…

04h02 : « Bon les gars il est tard, demain lundi on s’entraîne » sort Givet en bon capitaine. Tous rejoignent leurs voitures au 1er sous-sol du Grimaldi forum. Non le 3ème puisque que quand on rentre, on est au -2 donc si on descend… Ou attendez… Si on rentre au -2 et qu’on monte, on est au -1. Zikos ne sait plus s’ils sont montés ou descendus, Modesto crois avoir lu -1 quelque part en sortant de la voiture et Plasil lui dit que c’était sur le bouton de l’ascenseur…
04h23 : Cheva se réveille en sueur, ne se souvient plus trop où il est et s’aperçoit qu’il n’a mal nulle part. Surpris, il tente d’appeler le médecin du club mais n’arrive pas à le joindre. Il lui laisse un message lui demandant si c’est normal.
04h48 : Tout le monde a retrouvé sa voiture qui était gardé par les voituriers devant l’esplanade du forum.
04h49 : Cheva s’aperçoit que si, finalement, il a bien mal quelque part, au crâne, et se rendort rassuré.
04h50 : à Londres, Emmanuel Adebayor dort aussi, ses pieds dépassent du lit

05h00 : Théo, après avoir à nouveau constaté la pauvreté du jeu monégasque, se retourne dans sa tombe, dans un fracas de marbre…
05h30 : Guidolin ouvre l’œil, quiquiriqui, le coq italien ne chantera que 3 fois.

06h00 : L’atmosphère est calme à Fontvieille, les rues sont désertes, le ciel s’éclairci à peine et sur le port, les restes des soirées des bars restent comme un vestige d’une lourde et pesante nuit. Les bateaux tanguent à peine, c’est calme. Trop calme
06h02 : Un bruit de roulement se fait entendre, ainsi que le dérailleur d’une chaîne de vélo. Guidolin est sorti faire son tour.
06h06 : Guidolin a bouclé un tour de Fontvieille. Il a fait son Giro à lui, il va pouvoir aller déjeuner.
06h45 : « Ciao Flavio sei in forma per corrire un po sta mattina ? Comé ? Stai dormendo. Ok allora ci vediamo questo pommeriggio. Si : allenamento alle 14:15 »
06h46 : « Ciao Guillaume en forme pour courir un peu ce matin ? Comment ? Tu dormais ? OK alors on se voit cet après-midi. Oui : entraînement à 14:15 »
06h48 : « Ciao Gaël… Cosa ? Oui c’est Francesco ! Et qui veux-tu que ça soit ? Non ! Non je me fous pas de ta gueule… no… aspetta… si… on fait… oui… cet après-midi… pas prévu? Comment ça… Ben vient quand même à 14:15 il y a déjà Flavio et Guillaume qui viennent, je ne vais pas les réveiller de nouveau pour leur dire que c’était pas prévu ? Quoi ? Qu’est-ce que ça veut dire ? Allo… »

7h00 : Didier Deschamps se réveille, il a une grosse journée avec son ami Bixente Lizarazu : pêche… Le réveil matin annonce son arrivée prochaine à Marseille. Malaise…
7h30 : le responsable médical de l’ASM se lève et apprend qu il a été remplacé par le petit-fils du président de la SMA, lui aussi employé dans cette boite d’assainissement des ordures ménagères défiscalisées. Communiqué de l’ASM : « Vu les poubelles qui nous servent de joueurs, on a prit quelqu’un de plus apte à s’en occuper »
07h35 : « Ciao Yaroslave c’est Francesco on fait un entraînement cet après-midi à 14:15 j’espère t’y voir ciao. Fait chier ces portables avec leurs répondeurs. Toujours sur répondeur celui-là »
07h42 : Licata arrive à la Turbie. Il prend un ballon, et commence à faire des frappes…

8h15 : Gégé arrive à la Turbie, la grille est fermée, un panneau annonce « Interdit à toute personne extérieure au club », il fait demi-tour…
8h30 : Ludovic Giuly se réveille, il va dans son salon, prend la marionnette de Raymond Domenech, des aiguilles et pique la figurine de partout avec énergie.

9h00 : à Milan, Christian Vieiri est fin prêt, il a deux boutiques de mode à inaugurer dans la journée.
9h42 : Réveillé par son bébé, Givet se lève et va dans sa salle de bain… Le grand dilemme commence « Je me rase, ou je me rase pas … »

10h48 : C’est le début de Téléfoot. Tout le monde s’en branle sauf Pastor et Brianti qui vérifient pour être sûr qu’ils ont bien perdu la veille.
10h41 : Après avoir fait pile ou face, pierre feuille ciseau, ploum-ploum et tiré les dés, Givet décide à l’unanimité de lui-même de se raser …

11h12 : Après avoir casé trois rasoir, Gaël abandonne, il se rasera la semaine prochaine « 4 lames sur un rasoir, c’est pas suffisant ! » s’exclame t’il en quittant sa salle de bain !
11h25 : Toujours seul à la Turbie, Licata commence un léger footing…

12h00 : A Milan, Vieri rentre dans un grand restaurant, « Orgia et compania » accompagné de Marco Simone.
12h12 : Licatta se fait sermonné par un vigile : Monsieur, ce terrain est réservé aux professionnels !
12h30 : A Milan, Vieri commande un plat léger pour l’entrée : magret de canard confit aux fraises sur son lit de crème anglaise

13h31 : Maurice-Bellay est dégoûté, il a raté le début des guignols. Fichu réveil qui ne sonne pas assez fort.
13h45 : A Milan, Christian passe au 3ème plat… Homard farci aux petites olives verte, et s a montagne de caviar-frite-paté

14h05 : Guidolin appelle Diamante pour lui signifier qu’il arrive au feu à Cap d’Ail et qu’il va tourner vers la route de La Turbie.
14h06 : Guidolin se fait arrêter par la gendarmerie nationale de Cap d’Ail pour utilisation d’un téléphone portable au volant.
14h36 : Un grand bruit retenti dans la Turbie, dans le camp d’entraînement, tout le monde s’est arrêté et on n’entend plus que les rumeurs des voitures au loin : Chevanton, qui s’échauffait, vient de toucher le poteau. Cela faisait 6 mois qu’il ne s’était plus approché à moins de 3 mètres de la barre !
14h41 : Squillaci appelle son médecin pour lui faire une dispense, il doit être claqué ou un truc comme ça. Mais il ne faut pas qu’il soit indisponible trop longtemps. Le kiné au bout du fil lui répète que pour la 50ème fois il n’est pas médecin et qu’il ne pourra pas lui faire d’ordonnance et qu’il fallait qu’il voye avec le médecin du club. Toto refuse de peur de se voir opérer des ligaments de la mâchoire… il prend ses affaires et file à l’entraînement.

15h00 : tout le monde se retrouve à la Turbie, sauf Olivier Kapo à qui Guidolin a dit d’aller voir à Turin s’il y était.
15h03 : Début de l’entraînement…
15h22 : l’entraînement se passe bien, Diego Perez n’a encore blessé personne…
15h45 : A Milan, Christian attaque le fromage…

16h12 : Le fantôme d Adebayor traverse le terrain, prend un ballon et s’occupe de le perdre dans la vallée en tentant de marquer un but dans la cage vide.
16h30 : fin de la séance d’entraînement, l’ambiance est bonne, Camel Meriem est toujours debout, Marco Di Vaio a marqué un but, Cheva n’a mal nul part, Eric Cubilier est en pleine discussion avec le coach qui le félicite pour son comportement. Tout va bien…
16h35 : Un pingouin bourré au Limoncello traverse le terrain, un fumi à la main, criant « Donnez moi un D !!!!!!!!!! Donnez moi un U !!!!!!!!! Donnez moi un B !!!!!!! » Personne ne saura la fin, il se fera ceinturer par deux vigiles vigilant !

17h20 : Les joueurs sont libérés après une causerie taquetique et tequenique. Ettori appelle Brianti pour faire le point et lui raconter cette misérable journée, d’autant que la moitié des joueurs, « accablés par la défaite de la veille » ne sont pas en état de s’entraîner.
17h25 : Brianti appelle Pastor pour faire le point et lui raconter cette misérable journée, d’autant que la moitié des joueurs, « accablés par la défaite de la veille » ne sont pas en état de s’entraîner.
17h28 : Pastor en signe de solidarité avec ses joueurs, pleure à chaudes larmes …

18h02 : Un type à l’accent bizarre se présente à la conciergerie du louis 2 : « Scuzé moa, j’ai rendez vous avec Môsieur Pastor à 18h00 pétante … il est Keller s’il vous plé ? »
18h15 : Guidolin appelle Licata dans son bureau. Il lui montre sa partie de Football Manager « Bouéné mon pétit, mainténan, esspliqué moi, où cé qué tu joue ?? »

19h02 : A Milan, Vieri tambourine chez sa coiffeuse : « Yé vé ouné permananté ! Yé metch démain !!! »

20h50 : Guidolin va se coucher fier de lui, bonnet vissé sur la tête et pyjama repassé de la veille.
20h51 : Chevanton va lui aussi se coucher …

21h05 : Non, en fait, c’était une blague … Cheva ne s’est pas couché. Il a appelé Maicon, et ils sont parti se faire une virée en Italie…
21h10 : Meriem rentre chez lui. Son pneu a crevé mais c’était pas sa faute. Ce n’est pas lui qui a placé un trottoir sur le bord de la route comme ça. Il n’a pas trouvé de mécano dispo et a du appeler Renault assistance qui ne voulait pas réparer sa BMW. Finalement c’est un pote à lui qui l’a remorqué avec son camion…

22h12 : Givet, sur la nouvelle digue du port, accroche un ver au bout de son hameçon … et hop, il est parti pour une tite séance de pèche bien méritée !
22h25 : Jean Luc Ettori rentre enfin chez lui, sa deux chevaux bleu en kit sous le bras … « Promis, la saison prochaine, je m’offre un scooter ! »

23h35 : Licatta part enfin de la Turbie, après une dernière séance de coups francs…

00h02 : Plasil, qui a encore du forfait sur son portable, rameute les troupes : « Bon les gars, ce soir, le grand chelem ! On commence au Stars, on continue au Karrément, et on finit déchiré au Jimmiz ? Ca vous va ? »