Le monde à l’envers, chronique mensuelle

Môsieur de Merde est un bonze boudiste à tendance shaolinétique. C’est surtout un tavernier soulard adepte des cocktails sans alcool et des glissades par temps de pluie. Depuis le début de la saison, il nous livre sur la taverne ses impressions concernant les résultats de notre cheptel principalien. Analyse fine venu droit des montagnes sentant bon les preceptes ancestraux.

Auxerre-Monaco

Allez hop! Il est l’heure de faire le point!
Voilà donc un match plutôt satisfaisant. En effet, nos joueurs ont retrouvé cette innéficacité chronique oublié face à Sedan…
Un bon point particulier pour Jérémy Menez, constant, tant dans sa possession de balle que dans la perte qui s’en suit…
Egalement, Modesto, parfois fébrile en défense nous à fait là un prestation des plus remarqué, innexistant, et incapable de relance… Comme quoi, si un mauvais milieu defensif fait un mauvais arriere droit (D. Perez), Un défenseur inconstant ne fait pas un bon milieu defensif!
Signalons au passage l’excellent jeu totalement non inspiré de Kallon, ainsi que la constance dans la mediocrité de Dos Santos….
De plus, remarquons que Jaroslav Plasil, totalement survolté au dernier match à retrouvé son vrai niveau, faible et sans inspiration….
Félicitons donc tous ces joueurs sans qui nous ne serions pas à la quinzieme place aujourd’hui, et qui nous permete de nous rapprocher de notre but premier, à savoir, la relégation…
Quand au classement du Fair Play, mention special à deux joueurs, D’abord, Léandro Cufré, qui pour son tout premier match chez nous obtien son premier carton jaune, ce qui peut laisser entrevoir une carriere du feu de dieu chez nous! Ensuite, remercion également Touré, pour sa 1ere titularisation se sacrifie sur l’hotel du jaune… Enfin, soulignon l’effort de Modesto de ne pas rester en reste dans la course au carton… Grace à ces trois là, en 7 minutes, l’affaire était plié, trois cartons…

Malgrès tout, une ou deux petites deceptions…. Nimani tout d’abord, qui tente de soigner notre gaolaverage, ainsi que le 3eme match de suite sans le moindre carton rouge! en cela l’absence de Diego Perez a été remarqué, il semble pourtant etre l’homme qui pourrait remedier à cette situation!

Enfin, l’avenir s’eclaircit, et nous ne sommes pas encore au bout de nos surprises! Attendons avec enthousiasme les premieres boulettes de Quesnel, et surtout, nous pouvons parier que l’on peut s’attendre à quelque chose de bien, avec Vargas, qui a déjà à son palmares de n’avoir pas pu joué une seule fois cette saison!!
L’avenir est devant nous!

Monaco-PSG

Ce soir se jouait Monaco PSG.
Paris, qui possede alors le même nombre de point que l’ASM (4 en 5 journée) semble un adversaire à porté…
Heureusement, il n’en fut rien.
Nous avons pourtant pus craindre le pire, et certain joueurs ne sont pas exempt de reproche… Gakpe tout d’abord, qui comme à son habitude n’a pas voulu mal jouer, se payant même le luxe d’une 4ème passe decisive… S’en suis donc Kallon, qui lui aussi à fait preuve d’un manque total d’esprit déquipe, marquant le but monégasque qui nous fit croire à la débacle…. Mais ils ne sont pas seuls! Les 35 premieres minutes furent quasiment uniquement monégasque, Plasil ayant reperdu son niveau, et se dechainant de droite à gauche, Givet, revenant de blessure était impécable, Bref, l’équipe allait mal!
Heureusement, à la 41ème Dramé nous remet sur le droit chemin, en faisant sortir sur blessure Kallon, l’un des principaux bonnet d’ane de notre équipe, et en apportant le premier but parisien, celui de la libération… En effet, ici commence un autre match….
L’ASM retrouve enfin ses couleurs, et l’on peut alors féliciter les joueurs, par leur manque d’éfficacité hors pair.
En premier lieu, Bernardi! Déjà en forme depuis le début de l’année, il nous fait ici une superbe préstation de tacles ratés et d’innéficacité tant à la relance que défensive. Il récolte de plus son habituel carton, qui fait de lui un homme de terrain indispensable, et encore, il avait fait ce qu’il fallait pour avoir le rouge, mais l’arbitre n’en a pas décidé ainsi.
Yaya Touré peut également être salué pour son absence chronique.
Koller à fait de son mieux pour ne pas marqué, allant jusqu’a rendre la balle aux parisiens alors qu’il était seul devant Landreau, voilà un geste comme on voudrait en voir plus souvent!
Mais je voudrais decerner une palme toute particuliere à Di Vaio, rentré à la place de Kallon, et qui a reussi le tour de force de se faire oublier, non seulement par les parisiens, mais également par sa propre équipe, chapeaux bas!
Enfin, un remerciement collectif à l’ensemble de nos attaquants, qui ont reussis le tour de passe passe de rater trois centres consecutifs à 5 dans la surface…
J’en ai encore la larme à l’oeil!
Nous voilà donc 17ème, sois premier non releguable. Voilà! Le championnat va enfin pouvoir débuter, maintenant que nous sommes en mesure de jouer la relegation cette saison.
Mais n’oublions pas le classement du Fair Play. Ce match, fut pauvre en carton, mais l’on peut saluer monsieur Lannoy, qui offrit le premier carton jaune à Modesto, parce que Landreau lui avait degagé dessus. Bernardi, comme dis ci dessus apportat sa contribution à l’édifice Fair Playen de l’ASM.
Mes amis, rejouissons nous, le meilleur est à venir, Nice peut encore espérer nous ratraper, l’accès à la Ligue 2 est des plus possible, et nous sommes loin devant nos poursuivants au classement de l’anti jeu.
Il nous resteencore de belles surprises à découvrir, avec l’arrivé prochaine (prochaine depuis 4 matchs!) de « Turbo » Vargas, qui n’a reussit à le mettre que pour avoir la meilleur chambre à l’infiermerie, et le retour prochain de l’eternel exfutur espoirs Meriem, dont on se souvient avec délice les matchs dont il a pu nous régaler de son incomparable technique sterile.
Enfin, n’oublions pas Quesnel, qui n’a pas eu la chance de pouvoir montrer ses talents ce soir.
Courrage mes amis, la fin du tunnel est enfin proche, la ligue 2 arrive à toute vapeur.