Le monde à l’envers, chronique mensuelle

Môsieur de Merde est un bonze boudiste à tendance shaolinétique. C’est surtout un tavernier soulard adepte des cocktails sans alcool et des glissades par temps de pluie. Depuis le début de la saison, il nous livre sur la taverne ses impressions concernant les résultats de notre cheptel principalien. Analyse fine venu droit des montagnes sentant bon les preceptes ancestraux.

Lens-Monaco

Supporters, supportrices, rejouissons nous!
Apres la courte victoire sur Valencienne, et les beaux discours de nos joueurs, une réaction pouvait être previsible…
Heuresement, il n’en fut rien….
3 minutes 30 pour que le match soit lancé… Voyant que l’ASM ne comptait pas jouer dans les regles, l’arbitre degaine un penalty magic!
1 0 pour lens…
Le match prend alors le sens que nous attendions tous… Les crampons s’affutent, les yeux s’injectent de sang, Perez commence à se charger de Jemaa… Commence alors un spectacle unique… Le Balet de Leko… Virevoltant, Jerko pris le parti dans se match de remplacer Chevanton pour le plongeon et Zikos pour les fautes, montant même à cheval sur certain lensois…
Il faut dire qu’apres un defenseur en MD, en MD en laterale, un laterale gauche à droite, Boloni avait sortie le grand jeux, et lancé Leko en MO organisateur de l’attaque…. Carton plein pour Leko donc, en plus du rouge…
Mais un autre joueur remplace notre Chevanton, c’est Jaroslav Plasil….Celui si c’est mis en tête depuis plusieurs matchs de reduire de façon drastique les effectifs de goelands, qui pullulent en bord de mer…
Félicitation toute particuliere à DiVaio, toujours aussi transparent, ainsi qu’a Koller, qui s’efforce en la jouant fine, de ne pas faire rentrer la balle completement… C’était chaud!
Que d’efforts aujourd’hui pour assurer notre place au classement du Fair Play! Et encore une fois, l’arbitre n’auras pas suivit! 3 cartons jaune seulements…Leko seul aurait merité plus!, Perez à evidemment fait sa part de travail, et même Cufré a envoyé un coup de pied au visage…
Tous ça pour ça…
Mais de trop nombreux éléments sont venu ternir ce tableau….
Roma tout d’abord, qui comme à son habitude ne fait tout ce qui est possible pour empecher l’équipe de couler!
La defense aussi! Givet et Modesto en particulier se sont montré très mauvais dns la perte de ballons, jamais une mauvaise passe, tres peu d’erreure de marquage, c’est lamentable…
Vargas également, qui ne souhaite pas faire comme tout le monde, et tente de marquer!
De plus, sans l’arbitre, le match aurait largement pu se terminer sur un nul, voir, pire, une victoire des rouges et blancs!

Enfin! L’equipe du rocher n’a jamais été si prêtte de descendre en ligue 2, avec une honorable 17ème place, avec un nombre de points égal à celui de Nice.
Et de plus, nous n’avons toujours pas vu Quesnel, et Meriem devrait revenir en avance.
Courrage cette mauvaise passe se terminera bientôt, parions le, et nous pourrons bintôt perdre la tête haute!

Monaco-Le Mans

Hop hop, une petite semaine de retard, mais mieux vaut retard que jamais….
Oh, le site officiel est tres pessimiste… Non, nous n’avons pas été bon, nous avons été mauvais, pitoyables même, mais bon, il s’en est fallut d’un coup du sort, et surtout de la mauvaise volonté de quelques uns pour que l’on se retrouve hors de la zone rouge…
Mention tres bien à Boloni malgres le score, qui s’evertue à saborder l’equipe, avec des schema caduques…. Touré, en milieu offensif, apres Leko… Et même, voyant que Yaya Touré, s’en sortait à ce poste, Lazlo Boloni fit descendre Diego Perez, bon milieu defensif au poste d’arriere droit, comme quelques semaine auparavant. Et que l’on se rassure, Il est toujours aussi mauvais à ce poste. De peur d’arracher un nul ou pis une victoire, le coach faisait même rentrer Jeremy Menez, afin d’assurer l’innéficacité de notre attaque… Mal lui en pris.
En effet, ce Jeremy Menez, grand gagnant de la tête de plomb, récompençant l’attaquant le plus borné et associale, celui ci même, qui, le match d’avant encore, s’evertuait à gacher les actions de buts, se met à marquer! Déjà, Touré qui marqué , c’était trop, mais alors Menez! D’ailleur, les quelques Manceaux venu au Louis II déjà commencé à partir, attrister par ce spectacle écoeurant donné par cette équipe de Monaco
Mais heureusement, certains sont là pour rehausser le niveau.
Au premier rang desquels Koller, buteur tcheque au combien precieux par son inefficacité. Un seul tir à se mettre sous la dent, raté, bien evidemment… Tant qu’a souligné l’attaque, remercion également Vargas, a qui l’on decouvre cette aptitude surprennante de ce dribler tout seul…
Enfin, la palme du match au defenseur Sylvain Monsoreau, qui, non content de se faire manger literallement par Fanchone, permit à l’équipe du Mans, fort fairplayeusement de revenir à 1 partout, avec cette main de fort belle facture.
Mais pour finir, sortons un carton rouge… Oui un carton rouge à Serge Gakpe, qui s’evertue à gacher nos matchs, et offre encore la passe decisive, à Menez qui plus est!
En parlant de carton, remarquons l’absence de carton à ce match, du coté monegasque. Il est à s’inquieter de la baisse flagrante de « biscottes » distribué dans nos matchs, et heureusement, nous pouvons louer notre avance au classement du Fairplay.
Si la disete continue, peut etre devrons nous nous pencher sur cette absence étonante, encore plus étonante que Perez est titulaire, de même que Bernardi et Modesto… Il faudra peut etre se demander si certaines personnes ne souhaitent pas voir le trophée du Fairplay être défiscaliser…
Enfin, Il va falloir se remettre au travail, voir faire entrer Leko, pour le Fairplay, peut etre même faudra t’il mettre modesto en MD, Perez en laterale et Givet en MO, mais nous pouvons le faire, nous pouvons finir dernier du championnat cette année!
Courage, la route est encore longue, mais Nice n’est pas si loin!

Bordeaux-Monaco

Souriez, nous revoilà relégables !
Après deux matchs au score on ne peut plus defavorable, voilà, un match qui, si il ne peut être considéré comme une référence, devra au moins servir de modèle pour la suite.
Une partie plate, sans ambition, sans envie… Et sans ballon non plus.
Soulignons encore une fois l’inefficacité précieuse d’un Koller en grande forme qui, après avoir marqué 3 buts en sélection, avait bien mérité un peu de repos.
Soulignons également la non-performance de Yaya Touré, encore une fois placé en milieu offensif, il comprit cette fois comment ne pas apporter le danger.
D’ailleurs, remarquons en même temps qu’encore une fois, Lazlo Boloni fait jouer un joueur à un poste autre que le siens (Milieu défensif, ou relayeur), ci ce n’est pas de l’abnégation ça !
Coup de chapeau à Dos Santos, qui est sûrement le latéral le plus statique de notre championnat.
Enfin, remercions chaleureusement la charnière centrale composé de Bernardi, qui comme à son habitude à une très net tendance à courir derrière les joueurs adverse et à crier bien fort plutôt que de mettre un pied sur le ballon, et Perez, qui a sut baisser son niveau de jeu, et laissant une grande liberté au bordelais Micoud.
Malgré ce résultat encourageant, il est des joueurs qui ne participe pas à la défaite.
Parmi eux, le premier, comme à son habitude, est Roma. Ne laissant rien passé, il empêche a déroute de son équipe, en effectuant des arrêts dignes des plus grands gardiens…
Enfin, carton collectif pour la défense, qui même si Lo Sambou et Dos Santos se sont montré fébrile à certain moment, Pour une défense privée de trois titulaires (Givet, Cufré et Monsoreau) elle aura tout tenté pour empêcher la défaite, ne participant pas à la déroute du secteur offensif.
Un mot de l’entraîneur pour finir, qui, voyant que dans les derniers matchs, le jeu était trop rapide avec Gakpé et Plasil, décida de ne pas mettre Plasil sur le terrain, et c’est tant mieux, celui ci commençait à prendre une dimension auquel on était pas habitué…

Inquiétude par contre sur notre classement au Fair-Play… Deux cartons seulement à ce mettre sous la dent, Alors que Boloni montre pourtant l’exemple en se faisant exclure du banc à la pause. Auxerre revient vite, et n’est plus qu’a deux cartons jaune de longueur… C’est peu, et cette constatation fait cruellement ressentir l’absence d’un joueur au calibre de Zikos.

Toujours pas de Meriem à ce mettre sous la dent, on attend avec impatience l’espoir du football français de 27 ans.