Le monde à l’envers, chronique mensuelle

Môsieur de Merde est un bonze boudiste à tendance shaolinétique. C’est surtout un tavernier soulard adepte des cocktails sans alcool et des glissades par temps de pluie. Depuis le début de la saison, il nous livre sur la taverne ses impressions concernant les résultats de notre cheptel principalien. Analyse fine venu droit des montagnes sentant bon les preceptes ancestraux.

Monaco-Toulouse

Le voilà enfin le match de référence tant attendu !
Notre première défaite avec plus d’un but d’écart! 1 à 3! Et encore, il aura fallu que Di Vaio concrétise une de ses actions!
Oh, bien sur tout n’est pas encore rose, et ont peu relevé encore de nombreuses imperfections.
En effet, quelques-uns de nos joueurs ont encore tenté de gâcher la fête.
mais commençons par les nombreux points positifs de ce match.
Mention spéciale donc à deux de nos joueurs qui ont enfin trouver le sens au mot équipe! Roma tout d’abord, encaissant 3 buts, dont deux dans les 10 dernieres minutes, et Givet ensuite, qui, en tant que capitaine, c’est enfin décidé à jouer au même niveau que tout le monde, voir pire aujourd’hui. Bravo!
Remerciements également à Koller, qui a encore fais preuve d’une magnifique innéficacité, et qui enrageait à sa sortie du match nul qui se dessinait alors…. Il fut d’ailleurs chaleureusement remercié par le publique
Menez de son coté a su retrouver son jeu propre et totalement personnel, en allant s’empetrer dans des duels impossibles, chapeau!
Enfin, Monsoreau fut particulierement inutile aujourd’hui, en défense, mais surtout sur le plan offensif.
N’oublions pas Lazlo Boloni, qui serait parait il sur le point de prendre des vacances, après ce tres beau debut de championnat, qui, laissant le meilleur passeur et éternel mauvaise élève de l’equipe sur le banc, plaçait Jaroslav Plasil aillier droit. Choix fort satisfaisant qui, si il n’a pas reussi à calmer les ardeurs de Plasil, a au moins eu pour effet de les rendre totalement innéficace.

Une petite note de contrariété tout de même pour deux joueurs: Touré et Bernardi, qui nous avez habituer à mieux que ça, Je suis particulierement déçu de leur comportement, alors que l’équipe était entrain de prendre l’eau, ils n’ont pas voulu jouer la defaite, et ont tenté de porter l’équipe….

Carton d’or à Cufré, pour son travail remarquable, en récoltant deux carton jaune, et donc un rouge au final! Bravo, voilà un moment qu’on l’attendait celui là. Quel dommage cependant qu’il n’est pas pris un rouge plus tôt, à dix dès le début, la victoire aurait été parfaite.

Mais nous pouvons faire mieux, le prochain match se joue à Reims…. Une ellimination contre cette équipe serait vraiment bénéfique pour notre image.
En avant, la L2 est proche!

Nantes-Monaco

Carton plein !
Enfin !! vous excuserez, je l’espère, que je m’emporte un peu lors de ce CR, on est pas tous les jours dernier!
Qui plus est, dernier au championnat, certes, mais aussi, à la différence de but, on nombre de défaite, au public, et bien sur au Fair-play
Quel match de folie hier ! Je n’ ai jamais vu un match aussi mauvais que celui d’hier, ça fait vraiment plaisir à voir.
Je citerais évidemment le héros de la soirée, plein d’abnégation, on l’avait vu mauvais, il fut pire. Je parle bien évidemment de Jaroslav Plasil, non content d’être ultra mauvais dans le jeu, il écope également de deux cartons jaunes. Deux cartons jaune, et non pour de l’anti-jeux, comme on peut le voir faire de temps en temps, mais pour de la faute à la Diego Perez ! Plasil, qu’on a pourtant plus l’habitude de voir par terre qu’entrain d’emporter un mollet à donc tout donné hier, merci !
L’autre grand gagnant hier fut Marco Di Vaio. Non content d’afficher l’efficacité statistique d’un Koller, Marco provoque, et amène les occasions, avant de les rater avec classe !
Citons également deux ex espoirs qui ne nous ont pas menti quant à leur « exespoiritude », Camel Meriem et l’espagnol Gerrard… Ils furent mauvais, à la peine techniquement, Gerrard allant jusqu’à jouer les préretraités…
Mais d’autre ont le droit à des félicitations : Cufré, Touré notamment, Roma et Givet aussi, qui font des effort pour se mettre au niveau de l’équipe !
Bref, une bonne note global pour notre équipe, qui est sûrement la seule équipe du championnat à n’avoir pas compris que le football est un sport collectif.
Deux trois points noir, que je me contenterai de souligner, afin de ne pas gâcher une si belle fête ; Bolivar, qui continue coûte que coûte à vouloir s’imposer dans le championnat de France, Monsoreau, qui a décidé de faire un bon match hier soir, et Bernardi, qui a retrouvé ses 25 ans hier, courant et taclant à tout bout de champs.

Mais le résultat est là, le rêve de la Ligue 2, après être passé de rêve à possibilité, tant maintenant vers la probabilité. Bientôt, j’en suis sur, on en aura la certitude

Et n’oublions pas nos 4 cartons jaunes, (et un rouge en « rab ») , quitte à descendre, faisons le avec la manière !

Le but est proche, très proche ! Hourra pour nos frères footballeurs, mauvais, mauvais et archi mauvais !

Monaco-Nice

Peu mieux faire ! Voilà ce qui me vient à l’esprit quand je retrace le match…. Oh, certain me ferons remarqué que tout de même, nous n’avons pas gagné, et à domicile en plus ! C’est vrai, mais était il surréaliste de croire en la défaite ? Je ne pense pas. Pourtant, ce match partait sur de bonnes bases. Nice revenait d’une victoire de rang sur Marseille, et l’ASM c’est toujours montré incapable de jouer ces dernières saisons face à Nice.
Bon, on a toujours accrocher le nul, c’est déjà ça, cependant, je sors un avertissement énorme à Flavio Roma, qui, se croyant au dessus des lois et objectifs de tout un chacun, se paye le luxe de stopper le penalty Niçois (le deuxième en deux matchs !) alors que la défaite nous tendait les bras. Et ce n’est pas tout, Il ne s’est pas déchiré sur quelconque balle Niçoise, ne leur à jamais laissé une chance, et du coup, ne nous a pas laissé la notre non plus ! Flavio, cela ne pourra pas durer longtemps comme cela. Il paraît évident que vos frasques finiront tôt ou tard par vous pousser vers l’inter ou la Roma ! Vous êtes prévenu, si vous voulez jouer au plus fin, grand bien vous en prenne, mais ne venez pas vous plaindre après !
Bon, ceci étant dis, il y a un autre joueurs contre qui je dois faire quelques remontrances, c’est Diego Perez. En effet, Diego Perez nous avez habitué à rester dans l’hombre de l’un de ses illustres compagnons du milieu l’année dernière, à savoir Akis Zikos, ou Lucas Bernardi. Et voilà qu’aussitôt le Grecque partie démontrer son talent ailleurs – c’est déjà ça de pris – voilà que ce Perez donc commence à montrer son vrai visage : on le connaissait teigneux, roi du « carton flash » et adepte du pied carré, et bien le voilà bon, toujours hargneux, mais sans les cartons, apportant vivacité et espaces au jeu. Je suis très déçu de ce comportement, mais nous mettrons cela sur le compte d’un temps de jeu faible, et donc une mauvaise connaissance du jeu de l’équipe.
Oh, je vois bien, vous vous dites, ce mec est fou, nous sommes bon dernier, et il se plaint.
Evidemment je me plains, croyez vous qu’il est facile de rester dernier ? Bien sur que non, c’est un travail de tous les niveaux, de tous les instants.
Enfin, trêve de pleurnicherie, l’essentiel est assuré, c’est déjà ça ! Nous sommes derniers, et bons derniers !
Certains joueurs méritent quand même des félicitations, à commencer par Serge Gakpé. Enfin oserais-je dire, enfin, Serge Gakpé daigne se mettre au niveau de l ‘équipe, et même plus bas que l’équipe ! Ce n’est pas trop tôt ! Depuis le début de l’année, celui-ci se veut supérieur aux autres, se targuant même d’être meilleur passeur du championnat ! Heureusement, aujourd’hui, il n’en fut rien. Il se fit ultra discret, hormis de rare moment où il s’occupât à brasser du vent. Voilà comme on l’aime, pourvu que ça dure !
Mais d’autres mérite également des remerciements. Di Vaio d’abord, toujours cette détermination pour ne pas cadrer ses balles.
Vargas aussi mérite ses applaudissements, on l’attendais, on ne l’a pas vu, tel un Koller des grands jours !
Mais Givet est l’un des plus méritant ! Non content de baisser son niveau un peu plus à chaque match, et bien qu’il est encore un peu de travail avant d’arriver au niveau de ses collègues, il compense par un penalty bien senti, qui aurait pu, qui aurait du nous apporter la défaite.
Enfin, il faut bien savoir s’arrêter un jour, mais il y a tant à dire de ce match que je n’ai pas la place. Je conclurais donc ce CR particulièrement long par une déception, encore une, pour ce match qui ne nous aura rapporté qu’un seul carton, et jaune de surcroît. Carton de l’homme du match, Serge Gakpé, évidemment

Espérons donc que ce match nul n’est qu’un écueil, une épreuve dans notre quête. Et puis, n’oublions pas qu’il nous reste un joker, à savoir Licata. Très prometteur, celui peut tuer un match, j’en suis sur, j’y crois !
En avant vaillante équipe, La trêve à moins de vingt points est possible !