Joue la comme Paulo !!

Les weekends précédents, l’intérêt de la L1 se trouvait attifé d’un maillot du PSG. Paul Le Guen a prouvé que s’il n’était pas l’entraineur le plus doué tactiquement, il n’en restait pas moins le coach le plus sévèrement burné, titularisant 5 gamins de moins de 20 ans sans aucune expérience en L1. Manière comme une autre de trouver le quelque chose qui fera bouger les sénateurs de son équipe, même cela ne procure aucune garanti sur le longs terme. Et comme Monaco ressemble étrangement à Paris en ce moment, si Ricardo faisait pareil, cela donnerai quoi ?

(G) Ruffier : La grosse période de Monaco cette saison correspondant à la blessure de Roma et à la titularisation de Ruffier, qui a fait bien plus qu’assurer, étant nommé meilleur gardien de L1 pour son premier match en tant que titulaire. Son retour dans la cage monégasque n’ aurai rien d’un hold up.

(ArG) Muratori : C’est un peu comme la nouvelle Clio, il a tout d’une grande ! Suite à un début de saison tonitruant, il a fait passer Berthod et Veigneau pour des joueurs de billes . Et si ce n’est pas un exploit, la régularité de ses performances chez les pros en est un par contre !

(DC) Monsoreau : Parce qu’il a un état d’esprit exemplaire depuis qu’il est là, parce qu’il est le moins mauvais de nos défenseur quand il joue à son poste cette année, il pourrait servir de guide pour les lignes arrières.

(DC) Massamba Lo Sambou : A déjà jouer quelques broquilles en ligue 1. Son physique de déménageur pourrait apporter un peu de densité là où actuellement, Bolivar et Modesto font figure de coton-tige.

(ArD) Lescure : Il fallait mettre quelqu’un ici, nous l’avons choisit lui. Car de toute façon, dans l’axe, c’est bouché, et puis à droite, il peut difficilement faire pire que Modesto et Adriano, même réunit. Et puis Deschamps a déjà fait jouer Pierre Fanfan latéral droit alors …

(MDef) Perez : En chasse patate devant la défense, courant sur chaque ballon qui traine, c’est son poste de prédilection, et son engagement et sa pugnacité pourrait inspirer ses comparses du milieu. Indispensable depuis deux ans, c’est le genre de gueule noire dont peu d’équipe peuvent se passer.

(MDef) Martin : Milieu de terrain au pied droit à la précision redoutable (selon ses coachs), il passerait pour David Beckham devant Jerko Leko. Capitaine de sa sélection de jeune, son heure est venue de faire oublier l’autre star blondinette qui nous manque tant : Jaro Plasil.

(MG) Menez : Parce qu’il est probablement le joueur le plus dangereux de l’effectif dans un bon jour, il a encore des défauts, qu’il corrige petit à petit. Et s’il passe si peu de ballon, c’est parce qu’il sait que ses coéquipiers vont jouer les grandes vendanges derrière …

(MD) Bakkar : Un peu de dynamite sur le coté ferai beaucoup de bien. Sa taille mouche et son poids plutôt plume nous rappellerons surement la glorieuse époque du lutin magique au grand coeur, étoile brillant désormais à Rome.

(Att) Gakpé : Bon à droite, les entraineurs ont souvent préféré le faire jouer dans l’axe. Sa vitesse et son sens collectif pourraient faire mouche en pointe, bien associé au concasseur de défense qu’est Koller. Et en plus, il a souvent ce brin de chance permettant à la gonfle de finir au fond …

(Att) Koller : Comme Monsoreau, c’est son état d’esprit qui est à loué. Il ne lâche rien, malgré les sifflets du louis 2, malgré le système de jeu qui ne l’avantage guère. Et son expérience pourrait être précieuse pour l’équipe