[Monaco-PSG] CR from les vestiaires

Laurent Paganelli est un atout de poids pour Canal Plus. Il connait tous les joueurs ou presque, déconne avec eux et arrive même à s’infiltrer dans les vestiaires après les matchs. Mais les Mousquetaires ont encore mieux que Paga : Popo Munegu ! Petit et discret, malgré son teint rose et son accoutrement rouge et blanc, il était présent dans les vestiaires avant, à la mi-temps et après le match contre Paris. Et il était muni d’un petit micro caché dans son nouveau maillot. Voici les dialogues qu’il a pu recueillir…

LACOMBE : Bon les gars, ce soir c’est Paris. C’est du sérieux.
TRAORE : C’est pas votre ancien club ça coach ?
LACOMBE : (à voix basse) chuuut abruti, ou on va se moquer de moi !
MOLLO : Tu crois que c’est la mode la moustache à Paris ?
MONGONGU : Je sais pas trop…
N’KOULOU : Tu devrais y aller, ils ont l’air d’aimer les poils là-haut…
LACOMBE : Bon un peu de sérieux. Ils ont fait un excellent début de saison et risquent d’être dangereux, surtout que Hoarau revient. Seb, tu t’en occuperas.
PUYGRENIER : Grüt !
NENÊ : Ma il parle pas français ?
ALONSO : Si, ma il à la bouche pleine. Il vient dé manger dos kilos de viande crue.
NENÊ : Dos c’est tout ? Ma c’est dangereux, il risque dé mordre Hoarau, il va avoir encore faim…
MONGONGU : Coach, je suis obligé de jouer à côté de lui ce soir ?
LACOMBE : Oui, de toute façon il ne mange pas de cacatoès à crète jaune du Congo.
N’KOULOU : Si Ced veut pas jouer, moi je suis là coach !
NIMANI : S’il a encore faim coach, on pourrait aller au Mc Do ensemble ?
LACOMBE : …
GUDJOHNSEN : Kindakjöt n
LACOMBE : Il dit quoi le blondinet ?
NIMANI : Il a envie d’un kebab je crois.
ADRIANO : Tu parles islandais toi ?
NIMANI : Non, juste le Mc Do et la restauration rapide dans toutes les langues.
PEREZ : Et si je te dis « cours » en islandais, tu comprends ?!
LACOMBE : Bon Park, tu joueras devant Gudjohnsen. Avec un peu de chance vous réussirez à vous comprendre tous les deux, vu que personne d’autre te comprend ici.
PARK : Cela sera un immense honneur et une joie indescriptible pour ma part que de fouler la douceur des grains de sables du Stade Louis II aux côtés d’un joueur internationalement reconnu comme Eidur, mon bien cher entraîneur.
MOLLO : Oula vazy et là il dit quoi là ?
NIMANI : Il veut des sushis non ?
LACOMBE : FRED !!! Tu dégages, je veux pas te voir. Allez les gars, en piste et bon match !
NIMANI : Coool Mc Dooo !!!

Après les 45 premières minutes, les joueurs rentrent aux vestiaires alors que le score est toujours de 0 à 0.

GOSSO : Pourquoi le coach est tout rouge ?
RUFFIER : A mon avis il a pris un coup de soleil avec les fumigènes parisiens.
GOSSO : Coach ? J’ai un bon écran to…
LACOMBE : Jean-Jacques, la ramène pas toi, sinon tu vas finir en banc de touche.
GUDJOHNSEN : « Bane do toche ? »
NENÊ : Quoi ? Tou as jamais vou oune match avec Guy Lacombe avant de venir ?
GUDJOHNSEN : And no Messi ? No Eto’o ?
NENÊ : Bah en Messi on a Juan Pablo… Et en Eto’o y’a Nimani…
GUDJOHNSEN : …
LACOMBE : Il dit quoi le blondinet ?
NENÊ : Rien, il se demande où il est tombé.
LACOMBE : Tu parles islandais toi ?
NENÊ : Non, juste le futebol catalan.
LACOMBE : Tiens, bah dis lui qu’il se bouge alors, parce que sa première période a pas été top.
NENÊ : Gud ?
GUDJOHNSEN : Si ?
NENÊ : Olé !
GUDJOHNSEN : Si !
LACOMBE : Allez les gars ! On le gagne ce match !

Fin du match. L’ASM s’impose finalement 2 à 0 sur des buts de Nenê et Park

LACOMBE : Bravo les gars ! Un super réalisme ! Alejandro, bravo pour tes deux passes !
ALONSO : Ma yé né fait ké mon devoir Señor Coach !
LACOMBE : Eduardo, toi aussi bon match !
COSTA : Grüt ?
LACOMBE : Oui, enfin me regarde pas trop non plus avec ce regard, tu me fais peur là…
COSTA : Grüt !
NENÊ : Coach, Gudjohnsen me demande porque il n’a pas été aligné avec Morientes et porque Giuly avait pas le même maillot qué loui…
LACOMBE : Ah merde, c’est bien ce que je pensais quand j’ai vu son interview… Il est resté 5 ans en arrière…
TRAORE : N’empêche, c’était beau le feu d’artifice des Parisiens. Nul doute qu’ils auraient gagné au concours international cet été.
RUFFIER : Ah, j’ai rien vu moi… Tu sais depuis Nice, je fais plus trop attention…
N’KOULOU : Coach, juste pour faire remarquer que Ced a fait quelques erreurs ce soir…
MONGONGU : Pfff jaloux parce que tu joues pas !
N’KOULOU : Peut-être, mais pas jaloux de l’immense traînée jaune sur le sommet de ton crâne…
MONGONGU : Porc-épic !
N’KOULOU : Trace de pneu !
LACOMBE : Arrêtez vos enfantillages ! Allez, tout le monde à la douche !!! Et toi aussi Fred, tu pues le Big Mac !!!