10 bonnes raisons de ne PLUS déprimer

Parce que malgré la descente, nous nourrissions quelques espoirs de voir notre cheptel passer enfin le cap et évoluer dans le bon sens, celui qui retrouvera le chemin vers les sommets. Parce que nos espoirs se sont évanouis le jour où l’incompétence a été maintenue à la tête du club. Parce que notre déprime s’est aggravée avec les allées et venues de joueurs et d’entraîneurs, débouchant sur une humiliante dernière place et un fond de jeu indigne. Parce que l’arrivée de Rybolovlev a à nouveau inscrit les termes « espoirs » et « rêve » à côté du nom de l’AS Monaco, il est grand temps de ne plus déprimer… Ou pas.

1- Parce que Bella et Aubéry ne prendront plus de décisions cruciales pour l’avenir du club.

2- Parce que le nouveau préparateur physique sait ce qu’est le football professionnel et le haut niveau.

3- Parce que Rybolovlev a un garde du corps pour s’occuper des gens qui disent du mal de l’ASM.

4- Parce que depuis que l’arrivée de Rybolovlev est confirmée, l’équipe n’a plus perdu en Ligue 2.

5- Parce qu’avec la « professionnalisation » du club voulue par Rybolovlev, on aura de belles chances de ne plus être agressés visuellement par les visuels du site officiel.

6- Parce que les joueurs n’ont plus besoin de sortir pour se saouler au vodka martini.

7- Parce que la méthode dite de la « kalachnikov » a permis aux joueurs de comprendre que pour une bonne passe, c’est avec le côté plat de la boîte à chaussures…

8- Parce que le patron aime le football, même le médiocre.

9- Parce que la seule chose qui fait courir un joueur de foot professionnel, se sont les primes de matchs. Et désormais, on a de l’argent pour les leur payer !

10- Parce qu’on a recruté un défenseur, qu’un second est en arrivance, et qu’avec les montées en puissance de Pinteaux, de Muratori (s’il se blesse pas), et des autres, on a de grandes chances de ne plus voir Papi Hansson sur un terrain de football. Et rien que ça, ça redonne le sourire !