Tzavellas, l’interview au lait de brebis

tzavellas

Fin juillet, nous savions déjà que Georgios Tzavellas allait revenir dans nos contrées pour retrouver le cheptel. C’est pourquoi nous l’avions interrogé au cours d’une interview au lait de brébis, histoire de mieux le connaître. Elle est parue dans le Cunta Balle #5, la voici.

Si j’étais un objet…
Je suis un défenseur, donc je dirai un grand bouclier spartiate qui permet de se défendre, mais aussi d’attaquer.

Si j’étais une voiture…
Un Monster Truck, une grosse bagnole pas très rapide et fofolle qui défonce tout sur son passage.

Si j’étais un plat...
Une Feta Salakis, au bon piment qui arrache la tronche.

Si j’étais une légende…
Je serais celle de Léonidas, et des 300.

Si j’étais un film…
Je serais 300, quelle question.

Si j’étais un livre…
L’art de la guerre, c’est très sympa en livre de chevet !

Si j’étais une chanson…
Je serais une chanson militaire, celle qu’on chante avant d’aller à la bataille.

Si j’étais un bruit…
Je serais le bruit du protège tibia d’un adversaire rompant sous mes crampons.

Si j’étais un cri…
AHOU !!! AHOU !!! AHOU !!!

Si j’étais une couleur…
Je serais le rouge, évidemment, Monaco, le sang, tout ça…

Si j’étais une devise…
Je serais « ne rien lacher, jamais… Même si c’est le mollet de l’adversaire ».

Pour retrouver l’intégralité du Cunta Balle #5 des Mousquetaires, rendez-vous ici.

Un commentaire

Les commentaires sont fermés.