Le régime Dukanolovlev : les conclusions

La fin du mercato a sonné, et chose intéressante, elle n’a pas donné lieu à de grosses sueurs au cheptel munegu, contrairement à ce qui se passait les saisons précédentes. Pas de grosse recrue la dernière journée, pas de joueur bouche trou débarqué à la va-vite, pas de Freddy Adu non plus. Quelques départs attendus, tout au plus… Il est temps de faire le point de ce régime, et voir combien de tour de taille notre cheptel a donc perdu.

Petit rappel des conclusions précédentes (Le régime Dukanolovlev) :

NB de joueurs préconisés par Ranieri : 25
NB de joueurs dans l’effectif : 32

Les joueurs encore au chaud dans la charrette des Mousquetaires (-7) :
DUMONT Stéphane
AFOLABI Rabiu
NIMANI Frédéric
DIAZ Kévin
MALCUIT Kévin
PHOJO Jérôme (prêt)
ASSANA Aadil (prêt)

Ce que nous a déjà concocté la direction monégasque depuis notre dernier article :

Les départs : (-6)
TZIOLIS Alexandros
EYSSERIC Valentin
DIAZ Kévin
AFOLABI Rabiu
ASSANA Aadil
MALCUIT Kevin

Les arrivées (+3)
OCAMPOS Lucas
TZAVELLAS Georgios
ROMA Flavio

La trouvaille du centre de formation (+1)
FERREIRA CARASCO Yannick

Nos observations : 

De notre charrette de départ, il reste donc :
DUMONT Stéphane
NIMANI Frédéric
PHOJO Jérôme (prêt)

Sachant que le départ de TZIOLIS ayant compensé le maintien de DUMONT (qui joue plutôt pas mal en plus en ce début de saison), on peut donc dire que la charrette à la fin du mercato n’est donc plus constitué que de 2 joueurs. Et le fait que NIMANI soit un des deux est tout sauf une surprise, et prouve bien que personne en France ou en Europe n’avait envi ou besoin du big-mac monégasque dans ses rangs.
L’exploit est retentissant, la direction monégasque a clairement bien dégraissé le mammouth, notre charrette de départ comptait pour mémoire 12 joueurs à lâcher + 5 à prêter.

Sachant qu’en plus de ce que nous avions listé, le club a enregistré les départs :
TZIOLIS Alexandros
EYSSERIC Valentin
KOMAN Vladimir
GIULY Ludovic

Du coté des arrivées, nous avions ciblé 4 postes à pourvoir :
Un milieu offensif >> BAJRAMI
Un attaquant de pointe >> RIBAS
Un gardien remplaçant >> ROMA
Un latéral gauche >> TZAVELLAS

Les arrivées de TZAVELLAS et de ROMA ont donc comblés les deux derniers vides (qui étaient à notre sens les postes les plus prioritaires au vu de l’effectif). Avec en plus, en méga bonus, l’arrivée de la « star » OCAMPOS pour un montant record de 11 millions. Numériquement, il est là pour combler le départ d’EYSSERIC (dans les faits, c’est sûrement lui qui a précipité son départ). Tout comme l’arrivée de POULSEN avait comblé le départ de KOMAN même si elle l’avait précédé.
Ainsi, par rapport à notre feuille de route, il ne reste qu’NDINGA dont le recrutement parait « en plus », même si en regardant l’effectif et le système de jeu employé, il a clairement sa place dans la rotation. Petite mention aussi à FERREIRA CARASCO, que nous n’avions absolument pas ciblé à la reprise, et qui fort de deux prestations encourageantes, mérite d’être cité, bien qu’il demande confirmation.

On obtient donc, à la clôture du mercato :

NB de joueurs de l’effectif : 30 (39 à la reprise de l’entrainement)
NB de joueurs préconisés par Ranieri : 25

Ce qui nous donne les équipes suivantes (27 joueurs afin d’avoir une rotation suffisante), avec une organisation en 442 (selon le vœu des Mousquetaires) :

SUBASIC Danijel
MARESTER Eric – WOLF Andreas – KAGELMACHER Gary – TZAVELLAS Georgios
DIRAR Nabir – POULSEN Jakob – NDINGA Delvin – BAJRAMI Emir
TOURÉ Ibrahima – GERMAIN Valère

SOURZAC Martin
APPIAH Dennis – ADRIANO – RAGGI Andrea – KURZAWA Layvin
OCAMPOS Lucas – COULIBALY Gary – DUMONT Stéphane – DINGOME Tristan
RIBAS Sebastian – SALLI Edgar

Sur le banc du banc :
ROMA Flavio
LABOR Jérémy
MENDY Nampalys
FERREIRA CARASCO Yannick
BARAZITE Nacer

Enfin, ce que pourrait donner la charrette pour le prochain mercato :

NIMANI Frédéric
CHABBERT Sébastien
PHOJO Jérôme (prêt)

Nos conclusions : 

A l’heure actuelle, il est impossible d’assigner le moindre carton à la direction monégasque, qui en plus d’avoir su attirer des joueurs de calibre (OCAMPOS est une perle en devenir, SUBASIC (banc), TZAVELLAS, BAJRAMI et POULSEN ont quand même disputé l’Euro), ils ont fait cela avec une grande rigueur, un logique et une cohérence très intéressante.
La charrette a été vidée de façon spectaculaire, et chaque joueur potentiellement utilisable qui a quitté l’effectif a été remplacé par un joueur du niveau équivalent, voire supérieur (sauf peut-être KOMAN, mais son remplaçant a le bénéfice du doute, faute à une préparation tronquée.)

Les résultats sont là, et même si elle rame (deux matchs en Coupe de la Ligue un peu aux forceps), l’équipe B a montré qu’elle avait de la valeur, puisqu’elle s’est qualifiée les deux fois à l’extérieur, renforçant la cohérence de l’ensemble du groupe.

Nous avons enfin deux mentions spéciales à distribuer :
La première à TZAVELLAS, dont le retour nous réjouit, tant d’un côté affectif, que du côté purement sportif, puisqu’en tant que vrai latéral gauche, il devrait permettre de stabiliser une défense un peu douteuse en ce début de saison.
La seconde à RIBAS, qui semble avoir raté le premier wagon. TOURE cartonne, GERMAIN s’éclate, et lui n’est même pas dans le groupe. Si bien que nous avons pris la peine de lancer cet avis de recherche, inquiets que nous sommes à son sujet…