10 bonnes idées pour mettre fin au débat

Les scélérats de la LFP n’étant pas à un coup bas prêt, les voici désormais expliquant leur action, guidée par les motivations les plus basses qui soient. L’équité sportive ? Diantre, personne ici n’a jamais cru à ces flagorneries. Non, en fait, ils veulent juste du fric, toujours plus de pognon. L’argent est la motivation seule et unique de ces maroufles qui de ce fait, veulent forcer à l’ASM payer pour avoir le droit de jouer en L1… Chantage ! Extorsion ! Intimidation ! Racket ! Foutage de gueule !

Magnanimes, les mousquetaires ont quand même cherché un terrain d’entente, et voici 10 propositions de ce que l’on voudrait bien mettre en œuvre en échange de notre place en L1 :

1/ Diffuser la chanson des sardines pour l’entrée des joueurs. Histoire de montrer à la France profonde que le club monégasque est un club normal.

2/ Ne gagner qu’un titre par saison. Avec une alternance entre les coupes d’Europe, la coupe de France et le championnat, laissant ainsi un peu de place aux autres.

3/ Offrir une Ferrari à Aulas et un bateau à Thiriez. Car de toute façon, les 200 millions demandés par la LFP serviront en partie à cela, alors autant le leur offrir en gage de notre bonne volonté.

4/ Ne plus jamais jouer la coupe de la Ligue. Cela offrira une chance de coupe d’Europe supplémentaire à un club professionnel, et les revenus dégagés par cette coupe prestigieuse ne seront ainsi pas cannibalisés par les Monégasques.

5/ Ne plus jamais avoir à descendre en Ligue 2. Nous sommes conscients que notre aura est tel qu’à lui seul il déséquilibre l’étage inférieur de la ligue professionnelle, causant un préjudice fort aux Havrais, Messins, Istréens et autres Clermontois.

6/ N’embaucher que des internationaux. Et pas des moindres, des titulaires en équipe nationale, pour être sûr qu’ils vont jouer les rencontres de leurs équipes respectives. Avec la majorité de nos joueurs disputant entre 50 et 60 rencontres par an, l’avantage de la fraîcheur ne sera pas de notre côté.

7/ Offrir un maillot de nos stars aux arbitres qui le souhaiteront. On sait qu’Enjimi et consort en sont friands (on se souvient tous de l’épisode avec Ribery lors d’un ASM/OM de triste mémoire). Ainsi, à l’instar d’un JM Aulas, distribuons gracieusement ces trophées pleins de sueurs à ces acteurs garants de l’intégrité du jeu.

8/ Gagner l’Europa ligue, puis la Ligue des champions. Et ce plusieurs fois, permettant ainsi au Championnat français de récupérer tous les points UEFA perdus par les Rennes, Lille, Marseille et autres Montpellier ces dernières saisons. Ce qui octroiera une ou plusieurs places de plus en coupe d’Europe à la France, compensant celle que prendra l’ASM tous les ans.

9/ Ne pas changer de stade. En effet, dès lors que l’ASM se tapera les Real, les Madrid, et autres Bayern toutes les semaines, la capacité du Louis II sera vite dépassée par l’affluence que cela va drainer. Cependant, afin de ne pas en plus avoir l’avantage subséquent en terme de billetterie que constituerait un stade de 100 000 places plein tous les matchs, nous allons garder le Louis II et ses arches.

10/ Proposer un accueil 3 étoiles à nos adversaires. Des places en loge, des petits fours, des hôtesses et du champagne seront offerts à tous les présidents dont leur équipe viendra se faire étriller par le cheptel au Louis II. Mais aussi des suites au Monte-Carlo Bay à tous les joueurs, avec open bar et quelques plaquettes de Casino offertes pour la soirée avant le match, afin qu’ils comprennent les bienfaits de l’accueil en Principauté.