Au fait Dieu, merci !

Aujourd’hui, c’est la fête Dieu en Principauté. Jour férié purement local dont les autochtones ont la jouissance parce que Monaco est le seul pays au monde dont la religion d’état est le catholicisme (avec le Vatican, évidemment). Chez les mousquetaires, nous sommes très respectueux des traditions monégasques, et nous avons décidé nous aussi de célébrer Dieu.
Cependant, quel Dieu devons nous glorifier en ce noble jour de farniente ? Rybolovlev, notre saint patron et saint sauveur qui fait désormais marcher sur l’eau le cheptel munegu ? Le cardinal de Campora, apôtre qui bat sa coulpe sur tous les chemins de pélerinage de France afin de précher la bonne parole défiscalisée monégasque ?
Non, fidèles à notre histoire, nous avons décidé de célébrer le seul et unique « Dieu » qui a jamais joué (au sens propre comme au figuré) au sein du cheptel monégasque : Dieumerci Mbokani.
Voici donc un florilège de dubinette en l’horreur de ce saint désastre du recrutement munegu.