Les trophées mousquetaires 2012/2013 : Le Ballon de Rugby

Le premier trophée mousquetaire distribué au crépuscule de cette saison 2012-2013 récompense justement une des révélations de la saison. Placé hors de tous radars en début l’été dernier (pour preuve, nous ne l’avons même pas signalé dans nos articles préparatoires), le petit belge de l’équipe est tout sauf une bonne blague, et à sû à juste titre, nous montrer pourquoi les dirigeants avaient laissé partir Eysseric chez le vil voisin niçois.

087

Le ballon de rugby (le meilleur dribbleur)
Son dribble chaloupé, ses « rebonds » imprévisibles, sa conduite de balle déroutante, son coup de rein dévastateur, à vous de choisir le joueur du cheptel le plus fantasque balle au pied.

Les résultats :

Yannick FERREIRA CARRASCO : 51%
Lucas OCAMPOS : 41%
Nabil DIRAR : 7%
Mounir OBBADI : 1%

L’analyse du vote :

Pas grand suspens pour cette élection. Le milieu belge s’est vite détaché de la meute dès les premiers jours, talonné par Ocampos qui passa même un ou deux jours en tête, avant que l’afflut de votant donne un net avantage à YFC, qui remporte ce titre haut la main.

La fiche du vainqueur :

Sans-titre-1

Bio express : L’été dernier, Ferreira-carrasco n’était qu’un nom que l’on murmurait dans les équipes de jeunes. Au bout de 6 mois, il s’était imposé comme titulaire à part entière, avec le statut de dynamiteur de défenses, capable de faire basculer le match dans le bon sens.
Son image chez les fans : Digne successeur d’Enzo Scifo
Son image chez les détracteurs : Digne successeur de Philippe Léonard
Geste technique favori : Faire danser son défenseur avant de le laisser sur place par un crochet extérieur suivit d’une accélération foudroyante.
Geste technique honni : Faire l’amour à son défenseur avant de perdre bêtement le ballon après un passement de jambe et un petit pont foiré.
Reconversion souhaitable : Candidat à « Danse avec les stars »
Reconversion à éviter : Demi-d’ouverture dans l’équipe nationale Belge de rugby.

Bonus explicatif : son but face à Auxerre