Les trophées mousquetaires 2012/2013 : Le Ballon dort

Et de quatre ! La remise des trophées se poursuit, et à chaque jour suffit son lot de louanges et de vivas. Aujourd’hui, c’est un titre des plus significatifs qui est remis, un titre qui prend son origine dans les profondeurs des arcanes historiques du cheptel. Aujourd’hui, nous remettons le Ballon dort…

090

Le ballon dort (le joueur qui court le moins)
Parce que la maxime divine messiesque stipule que « rien ne sert de courir, il faut marquer à point ». Certains du cheptel l’ont appliquée de façon fort consciencieuse. Mais pas forcément avec la même réussite…

Les résultats :

Ibrahima TOURE : 50%
Jakob POULSEN : 30%
Delvin NDINGA : 13%
Emir BAJRAMI : 8%

L’analyse du vote :
Qui d’autre que celui qui depuis un an et demi se fait surnommer « le Plot » pour enlever le titre du joueur qui court le moins ? Sa victoire est logique, ce qui met d’autant plus de valeur à tous ces buts qu’il nous a marqué au court de la saison. Il nous a rapporté tant de précieux points pour cette montée en L1 (dont les deux buts qui nous permettent de franchir le rubicon), que de ne pas le voir gagner un titre individuel aurait été un peu injuste.

La fiche du vainqueur :

Touré
Bio express :
Un buteur. Le type que tu ne vois pas du match, qui exaspère nombre de supporters par sa très faible participation à l’effort collectif de construction et de jeu, mais qui au final, sur un de ses rares ballons exploitable, va te coller la praline-patate-cacahuète qui va faire trembler les filets.
Son image chez les fans : Figurant dans le reboot de la vie de George Weah
Son image chez les détracteurs : Figurant dans le premier épisode de Cars 
Geste technique favori : La frappe sans contrôle dans la lucarne
Geste technique honni : Le controle foireux qui file en tribune
Reconversion souhaitable : Doublure d’une super star Colombienne à Monaco.
Reconversion à éviter : Doublure d’une vieille biquette Argentine à Lyon.

Bonus explicatif : Le but d’Ibra face à Touré