Les trophées mousquetaires 2012/2013 : Le Camel trophy

En hommage à son illustre fondateur, Camel Meriem, le Camel Trophy est probablement le moins envié des trophées mousquetaires. Car son vainqueur est irrémédiablement condamné à une carrière d’errance, jalonné de passage à vide dans des clubs insipides tels que Arles Avignon ou l’OGC Nice…

092

Le Camel Trophy (la plus grosse déception)
Des joueurs sont venus, d’autres sont partis, mais nombreux sont ceux qui ont joué, qui ont brillé, ou qui se sont grillés. Hommage donc à ceux sur qui ont comptait, un peu à tord…

Les résultats :

Sebastian RIBAS : 27%
Delvin NDINGA : 19%
Jakob POULSEN : 18%
Emir BAJRAMI : 13%
Martin SOURZAC : 6%
Gary COULIBALY : 5%
Stéphane DUMONT : 2%
Nampalys MENDY : 2%
Dennis APPIAH : 1%
Nabil DIRAR : 1%
Emmanuel RIVIERE : 1%
Edgar SALLI : 1%
Ibrahima TOURE : 1%

L’analyse du vote :

Premier (et probablement seul) joueur à faire le doublé lors des trophées mousquetaires, ce titre montre combien les attentes étaient grandes autour de ce joueur, et combien la déception est profonde de l’avoir vu errer à travers les couloirs de l’infirmerie toute la saison… L’ancien meilleur buteur de Ligue était venu pour concurrencer Touré voire même faire plus, il n’aura pas joué un seul match. Le Camel Trophy brassant les votes les plus larges possibles, il n’est donc pas étonnant de voir d’autres recrues truster les places d’honneur, les Poulsen, Bajrami, NDinga, joueurs venu l’été dernier et qui n’ont jamais réussit à faire quoi que ce soit de positif durant la saison.
Enfin, il est interessant de noter les « insolites » des urnes, comme Mendy, qui recueille 2% des voix de supporters échaudés par son départ à Nice, Dirar et Touré payent quant à eux leur moitié de saison moyenne chacun.

La fiche du vainqueur :

Ribas

Bio express : Recruté pour prendre la place d’Helstad à l’ombre du goléador Ibra Touré, il a réussit le tour de force de faire encore moins bien que le massif nordique, obligeant même les dirigeants à engager Emmanuel Rivière au mercato d’hiver.
Son image chez les fans : Super-héros hollywoodien dans « J’étais un grand buteur à Dijon »
Son image chez les détracteurs : Acteur de série Z dans « le retour de la Momie, épisode 6 »
Geste technique favori : Enfiler la chaussette gauche, toujours. Puis la droite. Sans oublier les deux béquilles…
Geste technique honni : Enfiler la chaussure gauche, toujours. Puis la droite. Sans oublier les protèges tibias…
Reconversion souhaitable : Testeur en machine isocinétiques.
Reconversion à éviter : Sportif de haut niveau.