Les trophées mousquetaires 2012/2013 : Le Spécial Chuck Norris

C’est le trophée que le monde nous envie. Celui pour lequel Lionel Messi serai capable de payer des impots, pour lequel Thiriez se raserai la moustache avec une lame acheté à Andorre, pour lequel Le10sport ferait un article avec une vrai info dedans… Bref, notre trophée Chuck Norris ne peut que récompenser la crème de la crème de la crème du cheptel.

093

Le spécial Chuck Norris (récompense un joueur pour son dévouement à la patrie)
Au sein du cheptel, certains se sont illustré, mouillant le maillot et donnant son corps et ses cris pour l’équipe. Ce trophée récompense donc celui sans qui l’équipe ne serai qu’un train bancal…

Les résultats :

Valère GERMAIN : 47%
Georgios TZAVELLAS : 26%
Andrea RAGGI : 6%
Danijel SUBASIC : 5%
Mounir OBBADI : 4%
Nampalys MENDY : 3%
Gary KAGELMACHER : 3%
Nabil DIRAR : 2%
Yannick FERREIRA CARRASCO : 1%
Flavio ROMA : 1%

L’analyse du vote :

Pas de vrai suspens tant pour la première que pour la seconde place. La victoire de Valère Germain relève d’une logique inébranlable, ayant été le joueur le plus régulier sur l’ensemble de la saison. Mais surtout, ce trophée est une vrai source de félicité pour les puristes que nous sommes. Car de voir un joueur du sérail damner le pion à toutes ces « stars » qui sont venu en Principauté à grands coups de millions, c’est vivifiant, et ça nous fait dire que tout n’est pas encore totalement pourri au sein de ce sport gangréné par l’argent et le pouvoir.
La présence de Tzavellas en tant que dauphin s’est aussi très rapidement dessinée au court des jours de votes. Si la logique sportive est moins évidente que pour Germain, la logique de coeur est par contre bien plus facile à deviner : le spartiate est un des chouchous du public monégasque, et il le leur rend bien.
Enfin, de voir Raggi sur le podium nous fait bien plaisir, tant l’imperatore italien a été grand cette saison.

La fiche du vainqueur :

Germain


Bio express :
Etre le fils d’un milieu de terrain un peu bucheron, est loin d’être une tare, et les lois de la génétiques sont encore loin de s’appliquer au football. Valère Germain l’a grandement prouvé depuis son début chez les pros au pied du Rocher. Attaquant élégant capable de scorer tout comme de délivrer des caviars, il possède une aura extrêmement positive auprès des supporters. Pourvu que ça dure.
Son image chez les fans : Futur Thierry Henry.
Son image chez les détracteurs : Futur Sébastien Grax.
Geste technique favori : La frappe à terre qui fuse, et qui finit au fond des filets.
Geste technique honni : La frappe à terre qui fuse, et qui ne finit pas au fond des filets.
Reconversion souhaitable : Papa d’un futur Germain qui cartonnera avec Monaco en 2033.
Reconversion à éviter : Papa d’un futur Germain qui cartonera avec Marseille en 2033