Le régime Dukanolovlev

Dans une grosse semaine, le championnat de France reprendra ses droits, et le cheptel monégasque retrouvera le chemin des écoliers. Malheureusement, l’autobus rouge et blanc est archi-plein, et nombreux vont être les déçus quand viendra l’heure à coach Ranieri de distribuer les places sur le terrain et sur le banc de touche. À l’instar de l’an passé, les mousquetaires se sont penchés sur cet épineux problème, afin de situer l’ampleur du régime que va devoir se cuquer l’effectif made in Rybolovlev. D’autant plus que ces derniers temps, ça s’est remit à bouger un peu dans tous les sens…

Pour ce faire, nous allons partir sur la même base que l’an dernier, à savoir un objectif-poids de grosso merdo 25 joueurs, pour la simple et unique raison que comme l’an dernier, nous n’avons que le championnat et les deux coupes à disputer (même si on espère quand même grandement aller plus loin dans les coupes).
Le décompte du groupe pro tel qu’il est indiqué chez nos excellents confrères d’ASMfoot fait apparaitre 42 noms.

On peut d’ores et déjà mettre de côté les 7 joueurs qui ont été envoyés en prêt :
LABOR Jérémy (FC Bruxelles)
PANDOR Dominique (Brest)
SALLI Edgar (Lens)
SOURZAC Martin (FC Bruxelles)
PHOJO Jérôme (CA Bastia)
DINGOMÉ Tristan (Le Havre)
MONACHELLO Gaetano (Cercle Brugge)

Il reste donc 35 joueurs au sein du cheptel, soit 10 joueurs de trop (quasiment une pleine équipe en somme…)

GARDIENS DE BUT :

CAILLARD Marc-Aurèle
CHABBERT Sébastien
ROMA Flavio
SUBASIC Danijel

DÉFENSEURS :

ABIDAL Éric
CARVALHO Ricardo
FABINHO
LOPEZ Borja
ISIMAT-MIRIN Nicolas
KAGELMACHER Gary
KURZAWA Layvin
RAGGI Andrea
TISSERAND Marcel
TZAVELLAS Georgios
WOLF Andreas

MILIEUX DE TERRAIN :

ASSANA Aadil
COULIBALY Gary
DIRAR Nabil
FERREIRA CARRASCO Yannick
MALONGA Chris
MOUTINHO Joao
NDINGA Delvin
OBBADI Mounir
OCAMPOS Lucas
Pî Jessy
POULSEN Jakob
RODRIGUEZ James
TOULALAN Jérémy

ATTAQUANTS :

BARAZITE Nacer
FALCAO Radamel
GERMAIN Valère
MAKENGO Terence
MARTIAL Anthony
RIVIÈRE Emmanuel
TOURÉ Ibrahima

Compte tenu des présences/absences sur les stages d’avant saison, et des différentes rumeurs, nous avons constitué une première charrette de joueurs qui quoi qu’il arrive, sont clairement indésirables :

CHABBERT Sébastien
COULIBALY Gary
MAKENGO Terence
MALONGA Chris
TZAVELLAS Georgios

De plus, si on tient compte de la composition d’équipe en 4231 avancée par Ranieri contre Leicester, confirmée par celle à Pescara, ainsi que les différentes déclarations que l’on a pu lire ça et là dans la presse, on peut déjà prendre en compte que le 11 de départ sera le suivant :

SUBASIC Danijel
RAGGI Andrea – CARVALHO Ricardo – ABIDAL Eric – KURZAWA Layvin
OBBADI Mounir – TOULALAN Jérémy
RODRIGUEZ James – MOUTINHO Joao – FERREIRA CARRASCO Yannick
FALCAO Radamel

Le 11 des remplaçants pourrait logiquement être celui-là :

CAILLARD Marc-Aurèle
FABINHO – ISIMAT-MIRIN Nicolas – KAGELMACHER Gary – TISSERAND Marcel
NDINGA Delvin – Pî Jessy
OCAMPOS Lucas – GERMAIN Valère – POULSEN Jakob
RIVIÈRE Emmanuel

ROMA Flavio est naturellement le 3ème gardien de l’effectif. CAILLARD semble tenir la corde en tant que doublure de SUBASIC, au moins jusqu’à ce qu’une recrue arrive à ce poste, puisque c’est une rumeur assez insistante depuis plus d’un mois.
De plus, recrutés cette année, MARTIAL Anthony et LOPEZ Borja, paris sur l’avenir, devraient entrer avec minutie dans la rotation, et faire le bonheur de la CFA (ou d’une nouvelle équipe en prêt, si jamais le quota des 7 prêts peut être dépassé).

Nous obtenons ainsi un total de 26 joueurs, avec tous les postes doublés, et un certain nombre de jeunes pouvant dépanner en cas de blessures ou autres coups durs. Peut être même un peu trop d’ailleurs, sachant que TISSERAND et PÎ, purs produits du sérail, sont installé en tant que doublure alors qu’ils n’ont aucune expérience professionnelle, en L2 ou nulle part.

Une fois élagué tout cela, il nous reste 5 joueurs aux horizons divers :

WOLF Andreas
ASSANA Aadil
DIRAR Nabil
BARAZITE Nacer
TOURÉ Ibrahima

ASSANA, ancien paillassou protégé de Marco Simone, semble hors du champ de l’effectif. On en parle nulle part, pas plus qu’on le voit. Il devrait surement être prêté, et/ou noyé dans l’effectif de la CFA, en attendant mieux.
La situation de DIRAR et BARAZITE est simple. Ils sont blessés, donc ne peux pas vraiment juger de l’intérêt que leur porte le club cet été. Ils ne seront pas compétitifs avant la fin de l’année, et arriveront sur des postes où au mieux, ils seront la 3e ou 4e option. Leur statut est pour l’instant en suspens, au moins jusqu’au mercato d’hiver.
TOURE et WOLF sont deux joueurs dont le club ne veut plus. WOLF parce que qualitativement il y a bien mieux, TOURE parce que comportablement parlant, il a tout fait pour être mis de côté. Si le défenseur allemand devrait obtenir son bon de sortie et un chèque de départ, le club attend une offre conséquente pour son meilleur buteur de l’an passé. Coup de poker de la fin de mercato, les clubs intéressés attendent surement la dernière minute pour faire baisser les prétentions monégasques. Malheureusement, avec des clubs « normaux », cela pourrait fonctionner. Mais avec un club tel que Monaco avec des finances si conséquences, il est clair que les dirigeants, s’ils n’ont pas le juste prix pour leur joueur, ils ont en tout cas les moyens de conserver TOURE un an de plus, pour le faire croupir sur un bout de banc à la Turbie sans que cela gêne quelqu’un, à part le joueur lui-même.

Enfin, nous avons un bémol à apposer à tout cela.
En effet, si nos compositions ainsi disposées sont le simple fruit des faits sur et en dehors du terrain, notre logicu sportive (et un peu humaine) nous oblige à glisser quelques mots concernant pour lesquels joueurs pour lesquels la situation est soit floue, soit incongrue.

Il s’agit de TZAVELLAS Georgios et KAGELMACHER Gary.
Le dernier cité a d’ailleurs eu des déclarations assez claires dans la presse la semaine dernière, concernant la malaisance qu’il a au vu de sa situation. Plus le temps passe, et plus sa position de bouche trou au bout du bout des plans de Ranieri a tendance à lui faire sucrer les fraises quant à son avenir au sein du cheptel. Le polyvalent uruguayen est pour nous largement titulaire à droite en lieu et place de RAGGI, pour la simple et unique raison que si aucun des deux n’évoluent à leur poste naturel, KAGELMACHER a un an d’expérience en L2 sur ce poste, un an durant lequel il a tenu son rang. De plus, la défense centrale ABIDAL – CARVALHO pèse plus de 70 ans cumulés, et on sait très bien que ni l’un, ni l’autre ne feront tous les matchs de toute la saison. Il y aura donc des places à prendre dans l’axe, et ce de façon probablement régulière. Son départ est donc une possibilité à laquelle nous ne pouvons-nous résoudre, car KAGELMACHER est tout sauf un croque-lardon, sa présence rassure, et pour sur, les rotations pourront lui assurer de disputer au minimum une vingtaine de rencontres. Cependant, lui aussi réfléchit, et c’est logique, puisque son talent seul rendrait bien des services à la plupart des équipes de L1.
Enfin, la situation de TZAVELLAS est toute autre. En terme de potentiel, KURZAWA lui est clairement supérieur, et c’est logique qu’il ait les préférences de Ranieri. Cependant, derrière, nous n’avons personne. Certes, TISSERAND pourrait rendre des services comme en préparation, mais c’est un néophyte loin d’être spécialiste du poste. Bref, si TZAVELLAS part, nous n’avons personne en doublure à gauche. Sauf recrutement de dernière minute, évidemment. Mais cela semble quand même assez incongru de se séparer d’un élément qui a donné satisfaction l’an dernier, pour mettre poste pour poste quelqu’un dont on ignore l’identité… Et des superstars à gauche, il n’y en a pas des tonnes.

En tenant compte de cette logique. La carreta tous conforts des mousquetaires serait donc ainsi composée :

CHABBERT Sébastien
COULIBALY Gary
MAKENGO Terence
MALONGA Chris
TOURÉ Ibrahima
WOLF Andreas
ASSANA Aadil
TZAVELLAS Georgios

11 titulaires + 14 remplaçants + 2 blessés longue durée + 8 charrettes = nos 35 joueurs (hors prêts)

Les objectifs de la direction :

Recruter un latéral gauche (si TZAVELLAS part officiellement) : Car le poste est entre les mains de deux jeunes (KURZAWA et TISSERAND), et malgré toutes leurs qualités, un peu d’assurance ne ferait pas de mal.

Recruter un second gardien : Car pour l’instant il y a un newbie sans assurance (la jurisprudence SOURZAC est encore vivasse) ou un vieux briscard au bord de la retraite, Flavio ROMA. Et malgré tout le respect que nous apportons au grand Flavio, il n’est pas certain qu’il offre toutes les garanties possibles en cas de pépin du titulaire, faute à son âge avancé et à son faible temps de jeu sur ces dernières saisons.

Cunclüsiun :

Cela fait une paye que l’on n’a pas eu un effectif combinant autant de talent et d’équilibre sur la plupart des postes, notamment ceux de devant. Les anciens entraineurs du cheptel, ces Lacombe, Simone, Guidolin et autres Deschamps doivent l’avoir mauvaise, eux dont le travaille n’a été que de rapetasser des compositions avec un effectif branlant. Mis à part une ou deux retouches, il n’y aurait presque rien à toucher, en terme d’équilibre cela s’entend.
Certains bémols sont à garder au chaud, en ce qui concerne la défense, sa vétusté, la fragilité du latéral gauche, le manque de tout du latéral droit qui n’en est pas un, l’ensemble est cohérent, le mercato voulu par Rybolovlev a mis le cheptel sur son cent trente et un, et il devrait mettre la gomme dès le début de la saison en direction du haut du pavé de L1.

Une réflexion sur “Le régime Dukanolovlev

  1. Pingback: La revue de l’après-fin du monde | Jartagnan.com

Les commentaires sont fermés.