Les 10 (et plus) nouvelles règles d’arbitrage pour Falcao

Hier soir, à la fin du match contre Sochaux, nombreux étaient les observateurs à soulever le fait que le Cheptel s’était arrêté de jouer après avoir marqué le second but. Cette faiblesse mentale est pointée comme la principale raison de notre « défaite » 2-2 contre feu le dernier du classement. Certains ont cependant encore relevé le traitement de faveur donc à une nouvelle fois bénéficié Radamel Falcao, prit en sandwich entre une défense collante et vicelarde, et un arbitre complaisant, adaptant ses coups de sifflet, sanctionnant Falcao pour une chose donc il ne va pas sanctionner un Sochalien une poignée de minutes plus tard.
Les mousquetaires ont poussé l’enquête, et sont tombés sur les « termes » de ce contrat sur la tête du Tigre, une sorte de « lois du jeu » revisité à la sauce aigre-douce.

  1. Falcao contrôle touche son 20e ballon du match. L’arbitre doit le sanctionner, car il y a un quota de ballon à jouer pour les attaquants étrangers défiscalisés.
  2. Falcao se penche pour refaire son lacet. Dès qu’il est à nouveau debout, l’arbitre doit siffler faute. Refaire son lacet, c’est un acte d’antijeu caractérisé.
  3. Falcao est en pleine surface. Sur un corner, son adversaire directe lui accroche le maillot au niveau du short, puis le plaque sauvagement. L’arbitre doit automatiquement siffler faute, c’est contraire aux lois du jeu que de se laisser tomber de la sorte.
  4. Falcao, après avoir été secoué par un défenseur adverse, se remet la mèche en place, et réajuste sa coiffure. L’arbitre doit siffler faute, un tel geste d’humeur n’est pas toléré sur un terrain de foot.
  5. Falcao bâille, c’est donc une faute. Logique, il n’a pas à ouvrir sa gueule sur le terrain.
  6. Falcao va chercher le ballon pour le donner au gardien afin qu’il dégage plus vite. Carton jaune pour gain de temps.
  7. Falcao dans les vestiaires, enlève son maillot pour aller à la douche. L’arbitre se doit d’intervenir, on n’a pas le droit d’enlever son maillot.
  8. Falcao qui se gratte la joue, c’est aussi une faute. En effet, les gestes obscènes de cet acabit ne sont pas tolérés sur le terrain.
  9. Falcao appelle le ballon de la main, sur un dégagement du gardien ou d’un adversaire. Là encore c’est carton jaune, pas de gestes obscènes sur un terrain de foot.
  10. Si Falcao part au but, et qu’il est retenu par le maillot par un défenseur adverse, l’arbitre peut ne pas siffler faute, voire même peut donner un carton au Colombien. En effet, ce n’est pas fair-play que de ne pas donner son maillot à un adversaire qui le demande avec tant d’insistance.
  11. Falcao marque un but spectaculaire comme Ibrahimovic face à Bastia. Coup de sifflet, pied dangereux, but refusé.
  12. Si Falcao se permet de faire un appel dans la profondeur, il doit être sanctionné. Sauf s’il a un forfait Orange, partenaire de la Ligue 1.
  13. Falcao est à l’échauffement. Si par malheur, il ramasse un ballon avec les mains, c’est faute, et carton. Toucher le ballon avec la main est interdit en football.
  14. La faute la plus grave, c’est si Falcao tend sa main à un adversaire pour l’aider à se relever. La loi est claire : carton rouge + 3 matchs de suspension, car ceci n’est pas concevable sur un terrain de Ligue 1

L’idée a été lancée hier soir par @MrTaffinovic à la fin du match. Puis c’est le reste de la #TeamMousk qui s’est mise au diapason, avec notamment @NatachouM, @Meryl_B_89, @STFMUNEGU, @MrTaffinovic, @Tanguy_ASM, @Uanico@trezegoaaaal84 et Alexandre Juillet