[CDF – Vannes-Monaco] La #TeamMousk au rapport

Une équipe au nom à calembours, une température frileuse, un stade champêtre, une pelouse grasse, une pluie fine et scélérate : pour sûr, c’est le premier tour de coupe de France pour les clubs de Ligue 1.
Et de la folie, on va en avoir dès le début du match. Isimat nous explique pourquoi il ne joue jamais en balançant sa première passe en touche. Sur la touche, corner. Sur le corner, but de Vannes. La mauvaise blague ne dure heureusement que 30 secondes, le temps pour James de dévier à Falcao, un contrôle, une frappe. Rebelotte en fin de première mi-temps : Isimat se foire, Romero aussi, et Vannes double la mise. On a juste le temps de se dire que les titulaires habituels ont quand même bien des raisons pour être titulaires, puis quasiment sur l’action d’après, Rivière fait une air-reprise, Falcao fait une Magic Johnson et Rodriguez égalise …

La seconde période sera bien moins bonne. Faute à un terrain qui a sombré physiquement. Faute à deux équipes en phase de reprise. Faute à la sortie de James et de Falcao, lumières d’une équipe un peu laborieuse. Il ne se passera pas grand chose, un océan d’obscurité, puis la lumière belge a frappé, un contrôle, un dribble, une frappe en tête de surface, et il envoi Monaco au tour suivant.
Bref, comme dirai la #TeamMousk : Pas de mauvaise blague ce soir à Vannes…