10 choses à retenir de ce premier match retour

On repart de Montpellier avec un match nul. On a mené au score, donc on peut être déçu. Mais vu le match, si on perdait, c’était pareil. Difficile devant une tel gabegie de trouver des enseignements. Et pourtant, chez les mousquetaires, on en a trouvé, et au nombre de 10. Elle est pas belle la vie ?

– Falcao n’a encore pas marqué. Certes, mais il a du toucher au maximum 3 ballons dans la surface, sa fameuse « zone de confort ». Difficile de faire son boulot sans outils… Il y a donc un problème de jeu, on n’arrive pas à mettre Falcao dans de bonnes disposition depuis plusieurs mois. Et bizarrement, sa « méforme » a commencé en même temps que la disparition de nos ailes, en terme de performances, puis en terme purement tactique. Il y a peut être là une piste à explorer pour pouvoir mieux se servir de notre star.

– Abidal, sur les trois derniers matchs, c’est un but contre son camps, puis un pénalty concédé, un peu bêtement. Il y a aussi des relances peu incisives qui finissent dans les pieds de l’adversaires. Et des duels perdu de plus en plus nombreux. On l’aime bien Abi, on a beaucoup de respect pour l’homme et pour sa carrière. Mais le faire souffler un peu, c’est possible ? Raggi dans l’axe, il peut assurer non ? Et Boja Lopez, comme ça, par hasard, on peut pas le tester ?

– Carvalho est un roc. S’il faut mettre l’épaule, il met l’épaule. S’il faut mettre le pied, il met le pied. S’il faut mettre la tête, il met la tête. Mais l’adversaire ne passe pas. Et ça par contre, on aime !

– Ocampos est un peu notre Javier Pastore, en moins cher. Jeune, talentueux, éclatant à ses débuts, il s’est ensuite éteint complètement pour ne plus rien montrer du tout, si ce n’est une grosse envie de jouer à la banale, sans montrer autre chose que beaucoup de bêtises une fois qu’il l’avait dans les pieds. Menez, autre tête pleine d’eau notoire, a fait les meilleurs saison de sa carrière avec Ranieri, gageons que le Mister face quelque chose de cette pépite décérébrée… Ou le renvoi en Argentine à coup de pompes au derch’

– YFC doit être titulaire. Je ne sais pas comment, je ne sais pas dans quel système, mais le poulet belge est une des gages de notre réussite future. En début de saison, il était à l’origine de toutes les choses de bien que l’on faisait. Sa méforme a changé la donne, éclipsée en même temps par l’explosion de James Rodriguez. Sauf que maintenant, les équipes font des prises à trois sur Rodriguez, et on est dans la panade. YFC doit tirer son épingle du jeu et profiter de ces espaces là, comme à Vannes, comme en fin de match à Montpellier.

– Toulalan est la meilleure recrue de la saison. C’est officiel, définitif. Il est énorme, match après match. Rassurant, gagneur, infatigable, il colmate les brèches, même celles qui font la taille des champs Elysées. L’abnégation pure au service de l’équipe, la discrétion fondue dans le collectif, le sens du sacrifice pour ses coéquipiers. Ce joueur est unique, c’est une perle dont il faut apprécier l’apport à chaque rencontres.

– Manu Rivière mérite certainement mieux que les railleries qui planent autour de lui sur les réseaux sociaux. Arrêtez Fifa et FootManager les gars, sortez le nez de vos stars primaires tirs/but/occaz/passes… Regardez le jeu sans ballon, regardez les appels qu’il fait, sans arrêt, sans arrêt, regardez l’embarras de la défense adverse face à un joueur capable de démarrer à n’importe quel moment pour les pousser à la faute. ce qu’il fait n’est pas dans les stats, mais c’est tout aussi important, car ça libère des espaces pour les stars. Quand Rodriguez humilie un défenseur sur un crochet, c’est parce que ce dernier est déjà sur les rotules pour avoir suivit 10 appels de Rivière les 10 min précédentes … Et puis merde, déjà à 8 buts en championnat, c’est déjà plus que Mbokani, Gudjohnsen, et Vieri réunis…

– Ranieri va devoir encore s’arracher les cheveux tactiquement. Au début de saison, sa tactique était bonne, faisait briller Falcao, mais dépendait trop des performances sinusoïdales des « jeunes » YFC et Ocampos sur les ailes. Cet hiver, il a trouvé la parade en mettant tout sur le dos d’une étoile, James Rodriguez. Mais quand il passe le match avec trois gars sur le dos, c’est moins évident pour éclairer le jeu. Et du coup, on rame à nouveau…

– Un défenseur latéral droit est demandé, avec une certaine URGENCE… Pourquoi pas le petit Corchia de Sochaux (en plus, on le piquerai à l’OM, double bonus). Avec un vrai spécialiste en place, on aurait que l’embarra du choix pour combler les trous d’air d’Abidal, avec Raggi à son vrai poste, ou même le petit Boja Lopez, ou Isimat… Et surtout, on équilibrerai plus notre équipe, qui penche nettement à gauche, parce qu’à droite, Raggi est très limité. Le petit Stambouli aussi serait une idée sympa pour muscler notre milieu, en cas où Toulalan se blesserai à nouveau…

– Rien n’est perdu. Certes, c’est pas gagné, mais rien n’est perdu. D’ailleurs, on avait prévenu, match nul à l’extérieur, victoire à domicile. Avec ce rythme là, on sera second, sans problème. La seconde partie de saison sera dure pour tout le monde, et les Lillois vont avoir eux aussi leur lot de difficultés. Quand aux Parisiens, on le sait depuis le début de saison, c’est maintenant que leur longueur d’avance va se faire sentir…

Daghe Munegu !