Un seul mauvais choix…

Hier, dans l’après-midi, nous avons appris la mort de Michel Pastor.
Célèbre entrepreneur fortuné, membre d’une famille Monégasque connue et reconnue, la liste de ses réalisations est tellement longue qu’elle ferait au moins douze fois le tour des cuisses de Martin Djetou, forçant ainsi un respect immense, notamment de la part de la communauté monégasque, et internationale. Beau-père de David Hallyday, décoré de la légion d’honneur, grand amateur d’art, ses réussites économiques en tant que promoteur immobilier en Principauté en ont fait une des plus grosses fortunes d’Europe, fortune qui se complaisait dans la discrétion.
Cependant, en 2004, il s’est vu projeté en pleine lumière quand il a reprit l’AS Monaco, sauvant ainsi le club d’une relégation administrative pour finances désastreuses. Son seul fait de gloire envers le cheptel, car le monde du football était beaucoup trop éloigné de son monde à lui pour que cela fonctionne. D’une équipe finaliste de ligue des champions, qualifié en coupe d’Europe quasiment tous les ans, il en a fait un bateau ivre complètement bancal, bateau qui finira par couler en Ligue 2 peu de temps après son départ. Accumulation de mauvais choix, confiance accordé à des gens sans grande valeur, implication pas ou peu utile, méconnaissance totale du milieu, la liste des raisons de ce naufrage sont nombreuses.
Car s’il n’avait pas été là, probablement qu’un riche repreneur Russe, ami de Jean-Louis Campora, aurait mis la main sur le club, et effectué, avec 10 ans d’avance, ce que fait Rybolovlev actuellement, modernisant l’entité AS Monaco FC, et soutenant cette fusée rouge et blanche qui était déjà au sommet, puisque finaliste de la ligue des champions.

A l’heure du bilan, sa carrière n’est peut être entachée que d’un seul vrai grand mauvais choix, tant pour lui que pour le club. Mais il est fort probable que le soleil au dessus lui ai un peu forcé la main, afin de court-circuiter toutes les autres offres qui faisaient sortir l’ASM de la « famille munegu ».

Michel Pastor s’en est donc allé, et les mousquetaires ajoutent leurs prières à coté de ceux, supporters lambdas, membres de l’AS Monaco, et autres grands de ce monde, qui se sont incliné à l’annonce de son décès en présentant leurs plus profondes condoléances.
Requiescat in Pace, comme on dit dans ces cas là.

Certains y verront de l’humour noir, ou des références mal placées. Mais pour saluer le passage de Michel Pastor à la tête de l’AS Monaco, nous ne pouvons que réunir toutes les productions que nous avons fait à son sujet.