Avanti Monaco-Reims

Le vendredi, ça devrait être interdit ! Voilà ce qu’on se disait lors du dernier match du cheptel un vendredi, une dernière non-victoire qui nous avait fait mal au moral, tant l’équipe semble être frappé d’amorphosite aiguë dès qu’il s’agit de jouer à l’heure de Thalassa. C’est probablement la seule chose qui nous pose problème à l’heure d’accueillir Reims, mais c’est déjà beaucoup…

Le score précédent :

Reims-Monaco : 1-1 (Moutinho)

L’humeur du match aller :

Ce qui va changer :

La forme du cheptel : Contre-coup physique à cause des sélections ou/et de la préparation de folie made in Ranieri, baisse de régime psychologique après le premier #Principico, nombreuses sont les raisons de la petite forme du cheptel du début d’automne, et du non-match à Reims, ou seulement un coup de patte magique sorti de nulle part de Moutinho nous avait permis de ramené un point. Là, c’est un cheptel en pleine bourre, et sûr de ses forces qui reçoit une équipe de Reims qui n’a déjà plus grand chose à gagner, ou à perdre.

L’adversaire à surveiller : 

Grzegorz Krychowiak : Avec un nom à gagner au Scrabble (51 points sur la table, sans case bonus…), il ne pouvait que nous plaire. Il nous a bien emmerdé au match aller, et ça devrait être du pareil au même vendredi. Normalement positionné dans la zone de James, il aura pour but de pourrir la vie de notre meilleur joueur. Et ça, on sait qu’il sait faire…

Les archives des mousquetaires :

Pas grand chose à se mettre sous la dent pour une rencontre face à un adversaire ancestral, certes, mais pas vraiment copain avec l’élite cette dernière décénie. Il va donc vous falloir vous contenter du CR du match aller. Et c’est déjà pas si mal : La TeamMousk au rapport