Avanti Monaco-Lille

Certains ont parlé du « triple L » comme grand virage de la saison monégasque. « L » comme Lyon, comme Lille, et comme Lens en milieu de semaine prochaine. Ce n’est pas bête. Les virages en « L » n’étant pas les plus faciles à négocier, il se pourrait que le cheptel ait des difficultés au moment d’en enchainer deux à la suite, comme un « pif-paf » qui va conditionner la fin de la saison. Ce soir, c’est Lille qui se présente au Louis II, les lèvres retroussées, des dents en avant, le grognement féroce et la bave dégoulinante. Mais le plus dangereux, ce n’est pas cette bande de dogues en nette perte de vitesse. Mais c’est le retour du bâton des erreurs d’arbitrage en notre faveur la semaine dernière, et un corps de siffleurs qui aura à cœur de se racheter pour rééquilibrer la balance…

Le score précédent :

Lille-Monaco : 2-0

L’humeur du match aller :

Ce qui va changer :

Le gardien : A l’aller, Lille avait mis un but sur un coup de pied arrêté, puis un autre sur un contre alors que l’intégralité de l’équipe monégasque campait dans le camps des Dogues. Tout le monde avait loué le jeu lillois, qui ne s’en était pourtant sorti que par des arrêts miraculeux de leur gardien, qui marchait sur l’eau à l’époque. Sauf qu’il ne marche plus sur l’eau, et du coup, Lille fait du sur-place en championnat…

L’adversaire à surveiller : 

Vincent Enyeama : Parce que le Louis II a tendance à transcender les gardiens adverses, qui sortant souvent le match de leur carrière sous nos belles arches. Parce qu’à l’aller, il avait maintenu à flot son équipe au plus fort de la tempête rouge et blanche. Parce qu’il est en demi-teinte ces derniers temps, et que donc, logiquement, il devrait retrouver un second souffle dimanche soir, entre 21h et 23h. Et nous faire bien chier durant ce laps de temps…

Les archives des mousquetaires :

Lille n’étant pas une équipe qui nous inspire, nous avons donc préféré ressortir un petit article du début de saison, celui où l’on imaginait comment allait se dérouler la saison. A 9 journées de la fin, il est temps de faire le point : #Munegufiction : Munegu All in