Laly, tu nous manques…

C’est pas que, mais la Coupe du monde c’est bien, mais sans Laly, point de cheptel, et sans cheptel, point de… Voilà quoi !
Alors vivement le mois d’aout, avec le retour de Laly, l’égérie de la TeamMousk, et de tout le kop munegu !

Lalybis