[Monaco-Lorient] La #TeamMousk au rapport

Et dire que ça nous avait manqué… Et dire qu’on a attendu ce match avec grande impatience… Et dire que, bon, bref, nul besoin d’épiloguer 107 ans sur tout l’avant match, et tout le match en lui même, nous avons mangé du pur Ligain d’entrée de jeu. Pas de temps d’adaptation estival avec des équipes aux idées folles tirées de la coupe du monde. Pas de match fou faute à des recrues pas encore dans le moule, ou pas au point sur 90 minutes. Non, les puristes du championnat français ont dû se régaler ce soir, avec un arbitre qui n’a sifflé que dans un seul sens, avec une équipe qui a joué en 4-6-0, avec un gardien capable de sauver le Titanic du naufrage, et surtout, avec un gros méchant plein aux as qui ce soir se ramasse les dents…
Laly, merci !