[Lyon-Monaco] Les trucs de la rencontre

Et de trois. Après le non-match face à Lorient, après la déroute bordée d’injustice à Bordeaux, voici le match que l’on n’aurait jamais dû perdre face à Lyon. Malgré un jeu moins ambitieux et une possession en notre défaveur, on a eu des occasions comme jamais cette saison. Et sans un Lopes en mode « Ochoa », et sans un but refusé pour le même hors-jeu que sur le but accordé à Lyon quelques minutes auparavant, la finalité de la rencontre aurait pu être bien différente.

Les hommes du match :

Yannick Ocampos ou Loucas Ferreira-Carrasco : Le dynamic-duo qui avait éclairé le début de la saison dernière est en passe de revenir. Si le cheptel s’est procuré des occasions à foison, c’est principalement parce que les deux ailiers monégasques ont enfin joué leur partition à un niveau convenable. Certes, c’est encore loin d’être parfait, et puis en face la défense lyonnaise faisait bien souvent penser à des plots plantés au milieu d’une autoroute. La réussite de l’ASM passe principalement par eux, et par la capacité à Berbatov de leur gueuler dessus pour les mettre dans le droit chemin.

Andréa Carvalho ou Ricardo Raggi : L’autre doublette qui tient le destin du cheptel entre ses mains c’est celle-là. Coupables d’attentisme et de placement aléatoire sur les deux buts lyonnais, ils sont le cœur de cible de la vindicte actuelle, avec Subasic, capable de tenir l’adversaire, puis de s’effondrer lamentablement on ne sait pourquoi. L’âge serait-il en train de rattraper dangereusement notre arrière garde pourtant si solide l’an dernier ? Ou est-ce que le doute provoque flageolement des guiboles et dysfonctionnement de la pendarde ?

Dmitry Ribolovlev : Au centre de la spirale depuis la vente de Falcao, voire même celle de James Rodriguez, les résultats de l’équipe le confrontent toutes les semaines un peu plus à ses choix, et à l’absence de solutions proposées à Jardim. Effectif réduit à sa portion congrue, une flopée de jeunes pas encore prête… Bref, il a choisi de faire de la saison de l’ASMonaco un long chemin de croix. Peut-être pour mieux apprécier le retour effectif vers les sommets ? Les doutes vont s’accumuler par packs de 12 d’ici là…

Le débat de la semaine :

Si on se fit aux stats de ce début de saison, les 2/3 des tirs cadrés de nos adversaires finissent au fond. À qui la faute ? Aux défenseurs latéraux qui laissent des boulevards ? Aux plots de l’axe central ? Au gardien ?  Venez en débattre sur notre page Facebook.

Le geste technique :

La célébration « new baby » de Lucas Ocampos : Après avoir satellisé les deux occasions précédentes, Lucas Ocampos a égalisé pour l’ASM sur une offrande de Kondogbia. Mais au lieu du simple « cœur avec les doigts » qu’il adresse généralement à sa chère et tendre dulcinée, il s’est emparé d’un ballon, et le glissant sous son maillot au niveau du nombril, il a fait mine d’être enceinte. Jolie geste qui dans 9 mois sera surement suivi ce la fameuse « célébration du berceau »

Les réflexions du soir :

  • Après l’absence de public, après les avantages fiscaux, après les recrutements galactiques, après le duel avec la ligue, après les ventes spectaculaires, voici donc la crise qui pointe le bout de son nez… l’AS Monaco, fournisseur officiel de la presse poubelle hexagonale…
  • Fekir, le buste bien « en avant » sur le révélateur du hors-jeu, qui marque derrière, ça ne gêne personne… L’an dernier, pour la même chose de Berbatov, on frisait l’incident diplomatique.
  • Lindsey Rose, en plus d’avoir un nom d’actrice porno, aime aussi se faire enfiler par les attaquants de Ligue 1…
  • Yannick Ferreira-Carrasco, le buste bien « en avant » sur le révélateur du hors-jeu, qui marque derrière… À oui ben non, c’est signalé hors-jeu ce coup-ci…
  • Dirar, s’il apporte un plus offensivement pour le cheptel, il apporte aussi un plus offensivement pour les Lyonnais…
  • C’est officiel, le cheptel est numéro 1 dans le classement des équipes qui font le plus briller les gardiens adverses…
  • Avec une défense centrale toujours à la ramasse, il arrive quand le gimmick pour le retour d’Abdenour, que tout le monde jetait à la poubelle il y a 15 jours ?