En passant chez le psy

Parce que la brutale montée en puissance du cheptel n’est pas sans causer nombre de remous et de dommages collatéraux, il est temps que quelqu’un s’occupe de réparer les dégats mentaux auprès de ce petit monde. Reprenant à notre compte une idée lumineuse du site Trashtalk.fr, voici donc la clinique psy des mousquetaires, lieu de canapé et d’échange…

Denis Balbir

ASSE-denis-balbir-qsupporter-des-verts-depuis-1969q-487791859On pensait que la presse allait nous lacher la grappe avec le départ de Falcao, fromage colombien qui attirait toute la puanteur hexagonale, voire européenne. Mais il n’en est rien. Elle est toujours là, du sang plein la bouche, des miasmes pleins les yeux et de la Vittel plein l’oxyput. Et parmis la ribambelle de fadaises auxquelles nous avons droit depuis le début de la « crise » à Monaco, Denis Balbir a retenu toute notre attention. L’article sur l’espèce de coprolithe qui sert de blog à ce grand orchidoclaste vociférateur est une pure merveille de déliquécence du discernement et de dégénérécence psycologique.
On l’imagine bien, frétillant sur sa chaise, hurlant devant son écran les « quel manque de respect pour le football français « , les « un entraîneur déroutant, toujours heureux dans la contre-performance » et le grand final « Monaco est devenue l’escroquerie du football français« . Cette attitude est d’autant plus grotesque que les résultats de la semaine en Ligue des Champions affiche un club de la Principauté ayant déjà, en une seule journée, fait aussi bien en terme de victoire que Lille, Montpellier et l’OM lors des trois dernières saison. Où est l’escroquerie ? Où est le manque de respect ? L’OM a zéro points, honte supprème affichée aux yeux de tous a donc plus de respect pour le foot Français que l’ASM qui bat chez elle le leader de la Bundesliga ? Que dire de Bordeaux l’an dernier, qui saborde sa ligue Europa pour des motifs falacieux ? Ou de Lyon, pas capable de se défaire en tour préliminaire d’un modeste club ostro-moldave sorti tout droit du fondement de l’Europe ? Foutrailles !
Quelle mouche a donc piqué ce grand vociférateur pour l’obliger à se vautrer autant dans la fange et dans le sang ? Est-ce celle du buzz perpétuel, et pour le coup, nous saluerons son timming, un bon mois en retard sur ses confrères de caniveau ? Est-ce juste une très vilaine manie bien française qui consiste à cracher sur le club de la Principauté, quoi que nous fassions, quoi qu’il arrive, par ce que notre présence dérange, nous les millionnaires défiscalisés, dont la plupart gagnent probablement moins que ce « professionnel » de la décibelle dont le seul « travail » conciste à vomir toujours plus dans les médias.
Verdict : A garder sous le coude. Si ce n’est qu’une flatulence épisodique, nous mettrons cela sur le compte d’une nuit agité, du manque de sucre ou de sexe. S’il replonge par contre, l’enfermement dans une cellule insonorisée reste la solution la plus efficace…

L’Equipe

436495tttttLe meilleur joueur de la Coupe du monder parti vers les cieux pleins de billets de la capitale Espagnole, la tête de gondole aux cheveux longs bazardée en perfide Albion afin de toucher un salaire record, l’entraineur italien à la verve si interessante se dorant la pillule sur une plage à Mykonos en attendant la trève internationnale, aucun achat record à décortiquer et à galvauder, et le dauphin proclamé du PSG, à la fois soutenu (contre le PSG) et jalousé (contre la Ligue et le reste du monde qui paye des impôts) désormais avant-dernier du classement, il ne reste donc plus vraiment de sujet porteur pour trainer le cheptel dans la boue.
Mais à l’Equipe, à défaut d’avoir des compétences, et des idées, on a des archives, et on sait se souvenir que le club de la Principauté traine, depuis probablement le milieu du 18e siècle, la réputation d’un stade vide, et/ou sans ambiance. Et au lieu de faire un énième article sur le sujet, ils ont préféré se lancer dans une sorte de test sur les supporters, où le club de la Principauté est symbolisé par des tribunes vides… Insulte caractérisée basée sur du vent, énième non-sens géographique, et acharnement totalement injustifié, car si on se fit aux statistiques, le club de la Principauté a remporté 17 de ses 22 matches à domicile en Ligue des champions, soit un ratio de 77% de victoires. Donc a quoi sert d’avoir un public énorme si cela ne permet pas d’aider à gagner des matchs ?
Verdict : A garder sous le coude, car de toute façon, on ne peut pas faire grand chose contre tous cette presse amateur pas vraiment équipé pour comprendre nos arguments…

Lucas Ocampos

AS Monaco's Ocampos reacts after scoring against St Etienne while teammate Falcao looks on during their French Ligue 1 soccer match in MonacoPlus d’un an à le voir batifoler avec sa donselle sur les réseaux sociaux, et l’inévitable est arrivé : il a trouvé le mode d’emploi, et Madame est enceinte. La prochaine super star d’Instagram n’étant pas prévue avant 6 mois, nous avons tout le temps pour mettre en place avec l’heureux futur papa afin que cette nouvelle situation ne se transforme pas en cauchemard footbalistique. Couvade, nuits blanches, baby blues, beaucoup d’émotions vont s’entrechoquer sous la coiffe et le gel de Lucas Ocampos. D’autant plus qu’un concurent sérieux pour sa place de titulaire vient de sortir un peu de nulle part, et qu’avec son jeune âge, il risque d’avoir beaucoup de mal à gérer le tout sans exploser en plein vol.
Cela dit, chez certains joueurs, la paternité est aussi symbole d’appaisement et de recul sur ses responsabilités. Nabil Dirar par exemple, tête brulé lors de ses saisons en Belgique, est devenu sage et respectable à partir du moment où, une fois à Monaco, sa dame lui a offert un bel héritier.
Verdict : Mise en observation constante. A revoir dès que Madame affichera de jolies rondeurs conséquentes.

Historique du cabinet :

Claudio Ranieri : 3 visites
La ligue et ses hommelets : 3 visites
Abidal : 3 visites
Falcao : 2 visites
Le Kop Munegu : 2 visites
Manu Rivière : 2 visites
L’Equipe : 2 visites
Nempalys Mendy : 1 visite
Ferreira-Carrasco : 1 visite
Manu Petit : 1 visite
James Rodriguez : 1 visite
Léo Jardim : 1 visite
Denis Balbir : 1 visite
Lucas Ocampos : 1 visite

Une réflexion sur “En passant chez le psy

  1. Pingback: [Montpellier-Monaco] Les trucs de la rencontre | ASMousquetaires

Les commentaires sont fermés.