[Monaco-Nice] Les trucs de la rencontre

Comment que cela faisait longtemps… Quitter le stade avec une passable irritation au fondement, un vieux relent de bile au fond de la gorge, et une farouche envie de sortir la boite à vomi à l’encontre de la première gourgandine en maillot rouge et noir que nous allons croiser. Et pourtant, c’est ça le derby face aux sauvageons, c’est l’assurance d’assister à un match de merde face à une équipe de brute, le tout sous la complaisance arbitrale. Souvenez vous de Cyril Rool sur Cuffre…
Ce fut encore le cas ce samedi, et ça le sera à jamais tant que la Ligue et les arbitres ne respecteront pas l’ASMonaco (dixit Jardim) et tant que personne ne se sera penché sur le grave problème de racisme et d’incivilité qui secoue la populace niçoise, qui vient chaque année pour déverser sa haine anti-monégasque en toute impunité…

Les hommes du match :

Léonardo Jardim : A chaque défaite les même refrains refont surface. Ceux qui comparent son bilan à celui de son prédécesseur (incomparable et injuste, car pas le même effectif, et Ranieri ne jouait pas la LDC…), celui qui parle d’imposture, ceux qui jugent le résultat brut sans analyser ni le fond, ni la forme. Pour le coup, si ce énième changement tactique semble mal venu (passage de 433 à un 442) à l’heure de pérenniser le fragile équilibre qui porte l’équipe, le reste, notamment le choix des joueurs, nombreux sont ceux qui auraient fait pareil. Kondogbia a été très moyen, il est sorti. Germain a été décisif, il est récompenser. On joue tous les 3 jours, il faut donc faire (un peu), tourner les vieux organismes. Sauf que certains changements nécessaires (Berbatov, Toulalan, faute à pas assez de jeunisme), sont impossible à cause d’une rotation et d’un banc trop juste. Et puis à vouloir jouer avec des jeunes, on s’expose à ce genre de sautes de performances, surtout juste avant un match en LDC…

Danijel Subasic : Un tir cadré adverse, un but… Chez les mousquetaires, nous avons une certaine tendresse et une grande complaisance envers la corporation des gardiens de but, poste difficile s’il en est, avec tant de responsabilités et si peu de garde fou, et ce maillot différent qui rend plus facile le câblage de la vindicte populaire. Cependant, force est de constater que les performances de Subasic sont sources de débat en ce début de saison, et que le coté « pas décisif » de sa présence tombe à chaque match un peu plus. Il n’a encore fallu qu’un seul tir cadré à Nice pour marquer hier, comme ce fut le cas pour 75% de nos adversaires. Avec un gardien un peu plus décisif, on serait peut être pas dans la même panade…

Le corps Arbitral : Nous avons secrètement espéré qu’avec le chèque de 50 millions lâché auprès de la LFP, le corps arbitral Français verrait enfin l’ASMonaco tel un club comme les autres, et non comme le gros riche dont il faut gommé les avantages en adaptant les règles du jeu. Force est de constater que tout cet argent (qui nous plombe fortement le projet) n’a servit à rien de ce point de vue là, car le corps arbitral ne nous respecte toujours pas, et c’est d’autant plus criant dans un match plus tendu que le string de la copine à Bosetti. Les niçois ont marché sur la gueule des monégasques, au sens militaire et bestial du terme, et ce en toute impunité. Bilan, Germain est sorti pour un traumatisme aux côtes, Carvalho une contusion aux cervicales et Bernardo a terminé la partie malgré une main écrasée. Sans compter d’un penalty flagrant non sifflé, mais par contre, le hors-jeu au centimètre de Berbatov lui, a été sifflé… L’oeil bionique oui, mais qu’en défaveur des monégasques…

Le débat de la semaine :

Comme chaque année, la rencontre à domicile contre le sauvage voisin a donné lieu à un défilé rendant hommage à la bêtise et à l’incivilité. Le chant de cette année des supporters niçois est « Monaco on e….. ta mère ». Mais qui est « la mère » de la ville Monégasque ? Est-elle d’accord pour se faire ramoner le conduit par une horde de gueux ? Avec de la margarine ou de la vaseline ? Au delà de ces questions théologiques, pourquoi ce match devient-il chaque année un déferlement de haine, de jalousie et de racisme anti-monégasque ? Venez en débattre sur notre page Facebook.

En direct du stade : 

IMG_0201
Le geste technique :

Le placement du mur, par Danijel Subasic : Si la faute initiale était extrêmement légère (le niçois a une tendance toute naturelle a plonger pour brouter l’herbe monégasque, surement qu’il crois être exonéré d’impôts en faisant de la sorte), le but qui en a suivit est extrêmement rageant. Faute à un gardien qui a placé son mur de telle façon que seul le poteau de corner n’avait rien à craindre, laissant champ libre au niçois d’ajuster sa frappe au ras du poteau.

La stat que les Niçois ne vont surement pas comprendre :

Le taux de remplissage le plus mauvais de Ligue est celui de … Montpellier. Comme l’an dernier, le club de la Paillade ne rempli que 38% de son stade, là où le club monégasque rempli son stade à 53%, devant Toulouse à seulement 50% (merci à Alex, membre de la #TeamMousk, pour cette stat intéressante)

Les réflexions du soir :

  • Un tir cadré, un but pour l’adversaire. Subasic a retrouvé ses standards.
  • 25 fautes niçoise, un carton jaune pour Berbatov pour soi-disant simulation. L’arbitre aussi a retrouvé ses standards.
  • En fait, la plus grosse erreur du mercato, c’est d’avoir refusé 20 millions pour Antony Martial… S’il continue ses performances actuelles, il faudra payer pour s’en débarrasser…
  • Donc si j’ai bien compris, on emmerde les supporters Parisiens à chaque déplacement à cause de 3 hooligans dans leurs rangs, et on laisse venir les niçois déverser leur haine et leur racisme chaque année en toute impunité.
  • La seule bonne nouvelle de la journée, c’est que sauf tirage de merde en coupe(s), on est débarrassé des sauvageons Niçois en Principauté jusqu’en aout prochain…

Les photos du match