[Lille-Monaco] Les trucs de la rencontre

Encore un match comme ça, et l’on pourra demander à un robot de faire les CR à notre place, avec les commandes simples ctrl+C / ctrl+V histoire de copier/coller le CR du match précédent. Parce que contre Lille, nous avons vécu exactement la même mayonnaise que contre les équipes précédentes, Bordeaux excepté. Une première mi-temps pâle, sans jeu, avec une équipe bien en place tactiquement et qui voit ses deux seules offensives tranchantes avortées par la coupe de cheveux du poulet Belge, et la boite à chaussure restée sur le pied de Nabil Dirar. Puis en seconde période, le cheptel s’est mis en mode « Ligue des champions », et après une grosse demi-heure de domination totale, mène logiquement 1-0. Seule ombre au tableau, ce but encaissé par Subasic, refusé par une intervention salvatrice de Sainte Dévote. Espérons que rien ne change dans une semaine face à Lyon !

Les hommes du match :

Bernardo Silva : Si après ce match, les gens n’ont pas compris que son poste c’est dans l’axe, et pas sur les côtes, je crois que même la science intergalactique ne pourra plus rien pour eux. Positionné sur l’aile droite en première mi-temps, il a touché trois ballons, dont un seul fut vraiment productif, un caviar que Dirar se précipitera pour envoyer dans les tribunes. De retour dans l’axe après la pause des citrons, il va éclairer le jeu monégasque comme le faisait feu James l’an dernier. Un pur bijou que nous sommes bien contents de garder encore l’an prochain !

Wallace : Le célèbre duo Wallace et Groot réuni dans une seule et même personne, et il est brésilien, et il est titulaire en défense centrale à Monaco. La légende veut qu’à chaque ballon dégagé de la tête, il dise « Eu sou Wallace ». En fait, il parait que c’est la seule chose qu’il sait dire, et il le dit souvent, parce que question ballons dégagés, il est loin de laisser sa part au raton laveur. Alors certes, ce genre de joueur physique à souhait peut faire peur par sa technique de relance assez approximative et ses choix parfois peu judicieux, mais il n’en reste pas moins que pour partir à la guerre, il vaut mieux l’avoir avec soi dans son effectif.

Mourir Obbadi : Elle est sortie ce weekend cette rumeur, et qu’est-ce qu’elle nous a fait plaisir ! À l’heure où Toulalan commence à sentir le poids des ans, et l’accumulation des cartons, où Bakayoko et Kondogbia sont out, où Diallo apprend petit à petit le métier, le moindre petit pépin quelque il soit obligerait Jardim à sortir une botte secrète afin d’éviter de se retrouver avec Bernardo et Moutinho seuls à la récupération, deux pins pour faire ce genre de travail, ce n’est pas forcément une bonne chose. Avec le retour du Hobbit, certes on ne gagnerait pas en densité physique, mais ce chouchou des supporters a déjà fait des merveilles en ligue 1 à la récupération, et de tous nos départs cet été, seul le sien fut vraiment inexpliqué.

L’image de la rencontre :

image

Les réflexions dont on ne vous épargnera pas :

  • Avis à ceux qui aiment le football. Il est fortement déconseillé de regarder ce sous peine de vouloir se mettre au curling
  • Les mecs demandent de la folie offensive entre Lille et Monaco… Ben tu peux toujours attendre…
  • Donc 29 minutes avant la première « vive altercation » entre Girard et l’arbitre…
  • Si on gagne 1-0 Girard aura trouvé son maître… Bon pendant ce temps la, on se fait chier quand même…
  • Dirar se plaint du terrain sur ce magnifique loupé… on va dire ça hein… même si j’ai plutôt l’impression que c’est un problème de talent
  • On risque aussi des amendes quand on fait des passes/centres dans les pieds/à destination ? Je vois pas d’autre explication…
  • La tactique Monégasque face à un calendrier chargé : ne jouer qu’une mi temps à chaque match…

Merci à @fantinof@petitphilippe, @RaoulGDuke@Necroute@Uanico et @AgentSsp98 pour leurs réflexions avisées.

Les titres auxquels vous avez échappé :

  • Girard, enfin à genou devant son maître
  • J’ai marqué un but, mais Sidibé me l’a enlevé
  • Il ne faut jamais oublier Dimitar Berbatov