[CDF-Monaco-Rennes] Les trucs de la rencontre

Léo Jardim l’a dit : le cheptel joue tous les matchs pour les gagner ! Si ce poncif éculé pourrait être ânonné par n’importe quel technicien de surface de France et outre-Quiévrain, il n’en reste pas moins que dans les faits, les intentions sont là. Point d’équipe B à l’horizon, le chauve lusitanien aligne toujours la meilleur équipe possible, en tenant compte des échéances, des blessés, des suspendus, et de la fatigue. Du coup, ça laisse de l’espoir pour ces coupes, où mis à part quelques coups d’éclats de temps en temps,  nous bazardons que trop rapidement depuis 15 ans. Un quart de finale se profile donc, et même si c’est face à l’ogre parisien dans son antre, cela nous donne le droit de réver d’aller encore plus haut.

Les hommes du match :

Amamy Touré : A tout seigneur, tout honneur. Le premier buteur de la soirée, pour son premier match en pro, a livré une partition pleine de promesses. Solide, rarement mal placé, assez lucide pour placer un joli coup de tête hors de portée du gardien, il a aussi fait le taf offensivement, n’hésitant pas à accompagner Bernardo Silva le long de sa ligne, et de prendre l’espace quand ce dernier repiquait dans l’axe. Son but nous a libéré et sa prestation nous a rassuré. Une bonne premiere donc, conclue par une série de crampes au bout d’une heure de jeu. Mais surtout, le début d’une vrai alternative à droite, qui semble plus viable à long terme que Casper Dirar.

Yannick Ferreira-Carrasco : Et oui, encore, mais il est difficile de se passer de lui en ce moment. Avec deux nouvelles passes décisives à son actif, il a clairement apporté son écot au bon résultat du cheptel ce soir. Moins en vue sur son coté gauche, peut être parce qu’Echiéjilé ne l’a pas soutenu comme peut le faire Kurzawa (avec à la clé quelques prises de bec), peut être aussi parce qu’avec Bernardo Silva à droite, le jeu à moins besoin de pencher à gauche que quand Dirar occupe le flanc opposé, on l’a quand même vu partir dans les longues chevauchées dont il a le secret, avec pour résultat principal un ballon perdu, ou une tentative de centre désespérée. A noter son attitude assez classe de laisser tirer le pénalty à Martial, alors qu’il s’était au départ saisi du ballon dans le but de s’en charger lui-même.

Anthony Martial : Nous avons été les premiers à le souligner : Anthony Martial progresse. Au début, cela se voyait uniquement au niveau de l’état d’esprit, plus volontaire, plus guerrier, plus solide sur ses jambes et dans la tête. Mais ces derniers temps, cela commence à se traduire en terme de jeu, et même de production offensive. Ses prises de balles sont plus assurées, ses dribbles sont plus incisifs, ses appels sont plus tranchants. Il a plusieurs fois mis le feu dans la défense adverse, récompensé par un penalty qu’il se chargera de convertir lui même. Un seul bémol : ce face à face assez mal joué face au gardien, où il tire à gauche, au ras du poteau (du mauvais coté), alors qu’il avait plein d’option différentes à sa disposition (frappe en force, piquer le ballon, dribble sur le gardien…). Un certain manque de lucidité, qui viendra, on l’espère, avec la maturité.

L’image du jour :

 IMG_3223

Le chiffre qui veut tout et rien dire :

0 : C’est le nombre de minutes jouées par Lucas Ocampos mercredi soir avec l’OM en Coupe de France.

Les réflexions dont on ne vous épargnera pas :

  • 2 buts en 10 minutes… A noter que la moitié des premières s’est ensuite ruée sur le défibrillateur…
  • Donc Jardim s’entête à faire jouer Fabinho milieu récupérateur. En prévision du match à Arsenal peut-être ? Si oui, pourquoi pas, mais du coup, qui va jouer latéral droit ? Même pas si nous formulons un début de réponse, qui risque de nous faire peur…
  • 7 000 personnes : 0 but (Lyon).
    3 500 personnes : 1 but (Nantes)
    2 000 personnes : 2 buts (Evian)
    500 personnes : 3 buts (Rennes).
    Que personne ne vienne nous dire que le remplissage du stade influe sur les résultats !
  • Et sinon, Trezeguet, il revient quand ?

Les titres auxquels vous avez échappé :

  • Monaco prend à nouveau le quart
  • Montanier ne tient plus les rennes
  • Et Martial accoucha enfin de son art !
  • Et tout ça pour se faire éliminer par Guingamp en demi-finale ?