La St Valentin, façon football

Aujourd’hui,  c’est la St Valentin. La fête de tous les amoureux, best bouquets de fleurs, des jolis coeurs, des belles paroles et des  pensées rose bonbon. Mercantile à souhait, elle ne reste pas moins un moment de tendresse pour les couples, et un moment de déprime pour les célibataires.
Chez les mousquetaires, nous sommes des spécialistes de l’amour, celui que l’on porte à notre club, celui que l’on voue aux Supportrices de l’ASM, celui que nous communion avec la #TeamMousk. Malheureument, chacun voit l’amour en fonction de ce qui se trame à sa fenêtre, et les grands penseurs du football sont là pour vous le prouver :

Façon Freddy Adu : Sourire, toujours, partout. Femme qui rit est à moitié dans ton lit…

Façon Yohan Mollo : Choper une nana. Lui déclarer l’intensité de son amour au bout de 10 minutes. Faire n’importe quoi, puis se faire larguer. Recommencer avec la première nana qui passe.

Façon Alejandro Alonso : De l’esbroufe, de la pleurniche, et encore de l’esbroufe. Sur un malentendu, ça peut mener au mariage.

Façon Ricardo : Une fois qu’on a la nana, lui couler une dalle de béton tout autour afin qu’elle ne puisse plus passer.

Façon Nené : Simuler, simuler, simuler… Se remettre le pince-nez. Et simuler encore…

Façon Puygrenier : Taper haut, taper loin, taper fort…

Façon Matthieu Coutadeur : l’attirer avec du Nutella, la garder avec une collection de fringues à son nom.

Façon Fred Piquionne : l’enchainée avec des chaines et un boulet. Lui expliquer ensuite qu’elle n’est pas une esclave.

Façon Guy Lacombe : Du pain sec et de l’eau. Et si elle couine un peu trop, ne pas hésiter à lui montrer qui est le patron en fracassant une porte ou deux…

Façon Valbuena : Un caleçon flachy et une coupe de cheveux en porc-épic. Attention, certaines risquent d’être rapidement lassés de vous voir vous jeter sur le lit au premier courant d’air.

Façon Mbaye Niang : Inviter la fille dans une Ferrari. Lui faire le coup de la panne. Attention, le faire avant de se manger un platane…

Façon Cristiano Ronaldo : Hum, non, beaucoup trop cher en fait…

Façon Ryan Giggs (marche aussi avec Francesco Totti) : lui faire l’éloge de la fidélité, et lui montrer comment ça marche bien…

Façon Eric Cantona : lui peindre son portrait, et lui expliquer pourquoi elle ressemble à un pingouin.

Façon Jean-Pierre Papin : Praline, patate, cacahuète dans la lucarne !

Façon Manu Amoros : Trouver une nana, et passer pour le gendre idéal, le mari parfait, l’amant de rêve. Puis la larguer pour sa pire ennemie, et faire pareil…

Façon Stephane Guy : Offrir une bague, puis lui rappeler pendant les 6 mois suivants le tarif mirobolant qu’elle a coutée.

Façon Denis Balbir : Crier, crier, et crier encore ! Si ça ne marche pas, monter le son !

Façon Xavier Gravelaine : monter des franchises un peu partout dans l’hexagone. Puis passer à la télé, et voir quelle est la première qui rapplique.

Façon Michel Platini : enfiler les conquêtes et les exploits. Puis une fois à la retraite, s’installer en mari pépère, pantouflard et obèse.

Façon Subasic : Ne jamais sortir. Jamais !

Façon Abidal : l’important, c’est d’avoir la foi…

Façon Toulalan : la faire courir, encore, encore, et encore. Quand elle sera morte de fatigue, la prendre dans ses bras de façon chevaleresque, et courir encore…

Façon Kondogbia : La faire grimper aux arbres.

Façon Ocampos : Faire de la bicyclette, du crochet, et du jardinage. Ne voir qu’elle, et surtout, ne la partager avec personne… Si elle est d’accord, lui faire un gosse, puis déménager.

Façon Falcao : La couvrir d’argent, encore et toujours. Et si tu ne gagnes pas assez, faire sa diva pour trouver un boulot qui subviendra à ses besoins.

Façon Manu Rivière : Une coiffure destroy, un verre de citron et un fond de zouk. Attention à ne pas jeter la bague de fiançailles dans la fontaine…

Façon Berbatov : Organiser un tête-à-tête romantique autour d’un yaourt, pour discourir sur la beauté du geste et sur la poésie de l’instant.

Façon Mister Ranieri : L’aimer, encore et toujours. Au premier couac, changer de système, puis l’aimer encore plus fort. Sortir une vanne ou deux de temps en temps pour pimenter la chose. Recommencer autant de fois que nécessaire…

Façon Léonardo Jardim : Se contenter de ce que tu as, et l’aimer de tout son coeur, avec un esprit positif et un peu hypocrite. Si elle dépasse les bornes des limites, coucher avec la femme du patron pour s’en débarrasser.

Façon Bernardo Silva : Enchainer les déclarations chaloupés avec un faux air de jeune premier timide. L’enlever sur une ile déserte pour l’avoir rien qu’à soi.

Façon Andrea Raggi : A gauche, à droite, par devant, par derrière, avec la rage, avec la passion, avec vaillance et détermination.

Façon Kop Munegu : Chanter sa flamme partout, toujours. Puis pleurer sur Facebook si la facture du voyage de noce est trop élevée.

Façon Manu Petit : Aimer une riche héritière, la piller pour subvenir à ses besoins jusqu’à la fin de ses jours. Puis la tromper avec une pauvre chomeuse unijambiste, maladive et émaciée.

 

2 réflexions sur “La St Valentin, façon football

  1. Pingback: La revue du dimanche | Jartagnan.com

Les commentaires sont fermés.