En passant chez le psy

Parce que la brutale montée en puissance du cheptel n’est pas sans causer nombre de remous et de dommages collatéraux, il est temps que quelqu’un s’occupe de réparer les dégâts mentaux auprès de ce petit monde. Reprenant à notre compte une idée lumineuse du site Trashtalk.fr, voici donc la clinique psy des mousquetaires, lieu de canapé et d’échange…

AS Monaco's Ocampos reacts after scoring against St Etienne while teammate Falcao looks on during their French Ligue 1 soccer match in MonacoLucas Ocampos : Lors de notre bilan de l’année passée, nous avions indiqué que Lucas Ocampos avait 35 % de chances de revenir nous voir en 2015. Sa signature à l’OM a fait grimper sa côte à 100 %, et ce pour plusieurs raisons. D’une part parce que ce départ un peu forcé (Jardim et Vadim l’ont foutu dehors) signe comme un aveu d’échec : celui des promesses envers un joueur qui avait toutes les qualités pour réussir, mais rien dans la tronche pour se faire violence et franchir le palier nécessaire. D’autre part, nous ne pouvons que sourire (un peu jaune) devant les déclarations du joueur, qui voulait partir « pour avoir plus de temps de jeu », alors qu’il arrive dans un club où les ailes sont bouchées par Payet, Thauvin, Ayew, Alessandrini… Et qui n’a plus que le championnat à jouer.
Verdict : Une seule chose à faire pour passer la pilule : s’abonner au compte Instagram de Majooh, muse de notre pas vraiment regretté Coin-Coin, seule vrai raison de pester contre son départ.

Monaco's Santos challenges Lens' Bourigeaud during their Ligue1 soccer match at Louis II stadium in MonacoWallace : C’est jeudi que nous allons être fixés sur la durée de l’indisponibilité de Wallace. Après son coup de semelle sur Umtiti, et tous les miasmes que cela a remués, nul doute qu’il va prendre cher, et que nous ne le reverrons plus jusqu’au mois d’avril, voire peut être même au-delà. Dommage, sa présence physique avait réussi à se faire une place dans la rotation, et en plus il vient juste de marquer son premier but en rouge et blanc, de la tête face à Rennes. Avec Raggi blessé, Carvalho sur la pente descendante, il représentait une alternative intéressante, qui sans être flamboyante, pouvait largement suffire en Ligue 1. Mais quand on voit ce que Zlatan a pris pour son geste face à St Étienne, on peut légitimement penser que la clémence ne se trouve pas sur le chemin de notre Groot brésilien…
Verdict : Attendre, et prier. Les Brésiliens savent bien le faire, pourquoi pas nous ? Et s’il prend perpette, prier sera aussi envisageable, prier pour qu’Abdenour ne se blesse pas, et qu’il ne prenne pas trop cher après son expulsion à Nice, sinon la force de l’effectif, à savoir sa défense intraitable, risque de vite s’effondrer pour de bon…

VadimVadim Vassiliev : Force est de constater que depuis la fin janvier, ce bon vieux Vadim est un peu dans la tourmente. Pourtant, il avait géré le mercato à merveille, ne bronchant pas, bien aidé par des rumeurs à encéphalogramme plat pendant plus de trois semaines. Puis il a fait un premier bon coup, en faisant signer définitivement Bernardo Silva, la grosse révélation de la fin des matchs aller. Et ensuite, grisé par l’euphorie de ce joli coup, il s’est lâché, et là, c’est le drame. Un brésilien soi-disant buteur sorti de nulle part, puis un milieu même pas foutu d’être régulièrement titulaire à Lorient sont venu embouteiller un secteur déjà largement fourni (et fort peu allégé par le départ d’Ocampos), alors que derrière, entre les blessures et le reste, la défense, voire le milieu sont zones sinistrées. Et sans parler des différents problèmes qui agitent le microcosme monégasque (Billetterie qui ne donne pas vraiment satisfaction, supporters visés par la justice, supporters en grève,  supporters en rade, supporters désabusés par le spectacle indigent…), et qui vont, à plus ou moins court terme, lui retomber forcément sur le coin de la figure.
Verdict : Du champagne, beaucoup de champagne. Pour soigner cette gueule de bois un peu inopinée, il faut combattre le mal par le mal. De toute façon, il n’a pas eu besoin de nous pour se verser ce genre d’automédication.

Historique du cabinet depuis février 2014 :

Claudio Ranieri : 4 visites
La ligue et ses hommelets : 4 visites
Abidal : 3 visites
Le Kop Munegu : 3 visites
Falcao : 2 visites
Manu Rivière : 2 visites
L’Equipe : 2 visites
Layvin Kurzawa : 2 visites
Ferreira-Carrasco : 2 visites
Lucas Ocampos : 2 visites
Nempalys Mendy : 1 visite
Manu Petit : 1 visite
James Rodriguez : 1 visite
Léo Jardim : 1 visite
Denis Balbir : 1 visite
Dmitri Rybolovlev : 1 visite
Valère Germain : 1 visite
Le Prince Albert : 1 visite
Vadim Vassiliev : 1 visite
Wallace : 1 visite