[Monaco-Rennes] Les trucs de la rencontre

L’OM coulant à pic, St Etienne accroché, le cheptel prend donc de l’avance pour la troisième place. C’est ce que le pragmatisme bisounoursien pourrait dire après ce résultat nul contre Rennes. Cependant, vu le match et la prestation des gars, on peut légitimement avoir les boules de ne pas avoir sécurisé un peu plus notre strapontin pour la Ligue des Champions. Il ne reste que 5 journées pour tout gagner, mais la moindre erreur de parcours pourrait se payer cash. Et là, il ne nous restera plus qu’à s’acheter de la salade histoire d’agrémenter notre bouffage de couilles…

Les hommes du match :

Bernardo Silva : Probablement le meilleur joueur de champs samedi soir. Au four, au moulin, et partout à la fois en première mi-temps, son abnégation au pressing a été récompensée par un but d’opportuniste après avoir provoqué la boulette adverse. Une sorte d’anti-Carrasco, il fait rarement le dribble de trop, voit toujours juste dans ses orientations, use et arrhasse sans cesse la relance adverse. Par contre provoque pas, ou peu, balle au pied, et donc perd rarement le ballon.

Abdenour : Le grand absent du jour, c’était lui. Mis au repos pour être frais face à la Juve, le Roc monégasque a manqué au coeur de la défense. Avec un Raggi qui peine à trouver ses marques dans l’axe, et un Wallace parfois sur courant alternatif, la présence du « chouchou » des supportrices nous aurait évité certaines sueurs froides, et peut être même le but encaissé bétement.

Kondogbia : On l’avait remarqué lors du match à Caen, cela se confirme encore une fois : sans King Geoffrey, le milieu monégasque manque clairement de puissance, et les petits virtuoses portugais sont nettement plus à la peine face aux défenses viriles et regroupées. Son clone Bakayoko manque aussi cruellement, et son retour pourrait nous permettre de tourner sans perdre trop en puissance.

Le chiffre qui veut tout et rien dire :

3 : C’est en nombre de points le total cumulé des 3 derniers matchs à domicile du cheptel. Ou le total du dernier match à l’extérieur. Ce qui montre bien notre faiblesse chronique à domicile, et cette incapacité à se surpasser face aux équipes regroupées, et devant notre public famélique…

La bulle du match :     
Le match, vu par le nain de jardim :

Les réflexions dont on ne vous épargnera pas :

  • Bon les supporters monégasques, quelle partie de « venez au stade, on a besoin de vous » vous n’avez pas compris ?
  • Bernardo aux courses, Bernardo au pressing, Bernardo à la vaisselle, Bernardo au four, et au moulin !
  • La passe décisive de Mexer compte en tant que tel, ou pas ?
  • 30 minutes de jeu, et ouvrons le jeu concours du jour : Mais t’es où Mattheus ?
  • En fait, Mattheus a remplacé Dirar dans le rôle du joueur qui nous permet de gagner à 10 contre 11 ?
  • Mattheus qui sort remplacé par Martial, Jardim se rend compte de son erreur et rééquilibre le tout en faisant rentrer Alain Traoré
  • Ah, encore une balle perdue pour YFC
  • Une fois de plus, on pouvait faire le trou. Et une fois de plus, on se l’enfonce dans le notre…

Les titres auxquels vous avez échappé :

  • Mais pourquoi Mattheus Traoré ?
  • Un point de plus, ou deux points de moins ?
  • C’est à la fin du bal qu’on comptera les points qu’il nous manque…