[Monaco-Metz] Les trucs de la rencontre

Ouf ! Alors que Metz est avant-dernier du classement, et déjà relégué en L2, le cheptel a fait transpirer ses supporters afin de s’abroger cette victoire qui nous rapproche un peu plus du podium. Et la chaleur estivale qui règne en Principauté n’explique pas à elle seule cette sudation importante qui a fait dégouliner le kop Munegu pendant 88 minutes. Certes, ce fut le cas lors de la majorité des matchs au Louis II cette saison, mais lors d’une rencontre à gagne ou meurt, s’en devient très vite crispant, faisant plonger l’ensemble dans un cercle vicieux, la maladresse des uns énervant les autres, dont la tension n’est pas pour rassurer les uns… Bref, Zorro Bernardo a encore frappé, et Valère Germain a fini le boulot, laissant la meute dernière, et la crispation perdurer une semaine encore…

Les hommes du match :

Bernardo Silva : Si le cheptel va en ligue des champions, ça sera grâce à lui. Notre mousquetaire a encore fait preuve de panache, de pugnacité, et de la dose hyper concentrée de talent qui le caractérise. Le but qu’il marque, tout en vitesse, en précision, et en intelligence de jeu est le symbole de son début d’année 2015. Il perd rarement la balle, fait très souvent les bons choix, oriente le jeu, se trouve les yeux fermés avec Moutinho, et en plus n’a pas besoin de 36 occasions pour marquer. Un but et une offrande donc, les autres ayant été foirées par l’inexplicable maladresse de Carrasco et Dirar… 15 millions pour lui, en fait, c’était cadeau !!

Valère Germain : 5 petites minutes, et il a encore prouvé sa Valère ! Snobé par Jardim depuis de trop longs mois, au détriment de buses aux pieds carrés et à l’envie sinusoïdale, le chouchou du public monégasque a encore démontré qu’il pouvait apporter nettement plus en sortie de banc que les Traoré (et bis), Mattheus et consort réuni. Son 4e but de la saison fait du bien, et la mentalité qu’il affiche à chacune de ses apparitions mérite largement son statut de leader à l’applaudimètre du Louis II. Qu’importe son temps de jeu, qu’importe sa position, il donne tout, et c’est pour ça qu’on l’aime !

Yavin Kurzawa-Carrasco : Que notre côté gauche est dégueulasse ! Sur le papier, c’est normalement le côté fort de l’équipe. Plein de technique, plein de vitesse, plein de promesses et de talent. Là-dessus, nous n’y reviendrons pas, ils nous ont prouvé, par intermittence, que les louanges à leur encontre ne sont pas usurpées. Mais depuis plusieurs semaines, ces louanges se sont transformées en melons de la taille d’une montgolfière, et notre duo de gaucher est simplement le maillon faible de l’équipe. Un nombre de balles perdues frisant le catastrophique, un apport offensif limité à d’improbables exploits, et une capacité à ne jamais faire le bon choix avec la gonfle, provoquent chez les supporters des crises de coprolalie parfois incontrôlées. On en vient à souhaiter leur vente à Newcastle. C’est extrême, d’autant plus qu’ils affichent un nombre de matchs très conséquent malgré leur jeune âge, sachant qu’ils souffrent de la comparaison avec l’irrésistible montée en puissance de Bernardo Silva, et connaissant leur marge de progression. Mais leur trou d’air et leur manque de QI foot pourrait nous couter le podium en fin de saison…

Le chiffre qui veut tout et rien dire :

1 : C’est le nombre de victoires du cheptel à Lorient lors des 10 dernières saisons. Avec un président copain des Marseillais, un ancien ohémien sur la pelouse, et le synthétique difficile à appréhender, dire que la tâche qui s’annonce pour nos couleurs est compliquée n’est qu’un doux euphémisme. Cela dit, aucun club français n’avait jamais gagné à Arsenal aussi…

La bulle du match : 

 

Le match, vu par le nain de Jardim :

Les réflexions dont on ne vous épargnera pas :

  • Début du match, et le panneau d’affichage a décidé lui aussi de fêter la fin de saison.
  • Carrasco qui frappe… Deux morts en pesage. Chevanton dans son salon vient de se claquer le biceps à force d’applaudir.
  • Donc avec le meilleur des milieux possible, on se fait quand même marcher dessus par deux golgoths chers à Willy Sagnol, et le clone de Steve Nash…
  • On le sait, les mains dans la surface ne comptent que si c’est un Monégasque qui la fait…
  • Faudrait vite que l’ASM trouve la mire, car ça peut très mal finir cette histoire…
  • La véritable info, c’est que Moutinho est bien meilleur sur touche que sur corner ! (@arno_mad)
  • Et sinon, la touche de Moutinho sera considérée comme passe décisive, ou bien ?
  • Carrasco qui enterre définitivement le respect en n’étant pas capable de pousser la balle dans les buts vides… Il va finir en FSGT lui, et fissa !
  • Du coup, Kurzawa a le profil idéal pour jouer à Newcastle
  • Le voilà le bon gars qui va me mettre le 2e but !!! @ValereGermain !!!! (@Necroute)
  • Et but de Valère Zermain ! Z’ai trop de zoie dans le cœur là !
  • Et donc dernière journée l’ASM devra gagner à Lorient. Lorient club proche de l’OM, Fery pote de Labrune, ça sent les matelas !! (@DanielRiolo)

Les titres auxquels vous avez échappé :

  • La Metz est dite…
  • Bernardo fait parler la poudre
  • À Lorient, pour imposer notre Valère

 Les photos du match :