Daghe Victor !

Aujourd’hui, nous fêtons un anniversaire, et pas n’importe lequel. Aujourd’hui, nous célébrons un félin, un vrai, en provenance direct de Benin City. Aujourd’hui, nous nous souvenons de tous les attaquants africains qui ont endossé la tunique à diagonale, nous avons une pensée pour Mister George, Roger Milla, Shanani Nonda, Emmanuel Adebayor, Moussa Maazou, Dieumerci MBokani, Mohammed Kallon, Ibrahima Touré… Mais alors que l’ASM à nouveau de s’inscrire dans la durée sur la scène Européenne, il ne faut pas oublier que dans ce jardin là, leur maître à tous se nomme Victor Ikpéba. Et aujourd’hui, notre Super Eagle nigérian a 42 ans.
Joyeux Anniversaire Victor ! 

– LA VIGNETTE MOUSQUETAIRE –

2225501_BIGLANDSCAPE

Nom : Victor Ikpéba Nooooooooooooooooooosaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa

Bio rapido : Arrivé à 20 ans au pied du Rocher, le petit Ikpéba est d’abord source de raillerie et de quolibets. Ses quelques buts sur un malentendu ne font pas oublier ses maladresses, ses hors jeux grotesques et son style atypique. Souffrant de la concurence avec les Klinsmann, Djorkaeff, puis Sonny Anderson, il se fait petit à petit sa place, et tape dans l’oeil de son sélectionneur, qui l’embarque avec lui pour les JO à Atlanta. Et là, c’est l’explosion. Buteur, vainqueur de la compétition avec le Nigéria, il revient transfiguré sur le Rocher, et s’impose comme un élément indispensable de la formation de Jean Tigana. Détenteur du record monégasque de buts en Coupe d’Europe (14 buts), il est à jamais un des symboles de ce cheptel des années 1990 brillant sur tous les fronts, champion de France, et favori en coupe de l’UEFA (malheureusement, l’arbitrage milanais maison en a voulu autrement…) Sur le départ pour faciliter l’explosion de Thierry Henry et de David Trezeguet, il ne retrouvera jamais plus de sa superbe, et finira sa carrière assez anonymement.

Sa place sur le terrain :
A la limite du hors jeu, voire même parfois au delà, généralement sur un coté.

Principale qualité : Capable des gestes les plus fous.

Principal défaut : Capable des gestes les plus fous.

Son geste technique favori :
Le contrôle gamelle lancé à toute vitesse, et la frappe dans la lucarne juste derrière.

Le geste qu’il ne fera (plus) jamais :
le contôle de la nuque après être allé plus vite que le grand ballon en profondeur qui lui été destiné.

Ce qu’en pense la #TeamMousk :

Si on ne devait retenir qu’une action (fin de la vidéo, le but à Milan…) :