Daghe Titi !

Aujourd’hui, nous fêtons un anniversaire, et pas n’importe lequel. Aujourd’hui, nous célébrons le plus grand avant-centre jamais formé au centre de la Turbie. Champion de France, demi-finaliste de coupe d’Europe ou encore champion du monde alors qu’il portait la tunique à diagonale, mais aussi recordman des buts avec l’équipe de France, légende vivante à Arsenal, vainqueur d’un fabuleux sextuplé avec le Barça, star en MLS, son palmarès est éloquent. Et malgré les affres de son départ un peu houleux de Monaco, personne n’a oublié qu’un des plus grands attaquants des années 2 000 sort tout droit de l’académie monégasque.
Joyeux Anniversaire Monsieur Thierry Henry ! 

– LA VIGNETTE MOUSQUETAIRE –

Nom : Thierry Henry

Surnom : Titi, King Henry, Anaconda.

Bio rapido : Début à 17 ans face à l’OGC Nice en 1994, premier but en 1995 face au RC Lens, premier pas en Europe et premier but européen en 1996 contre des Allemands au nom imprononçable, premier titre de champion en 97, premières sélections en Equipe de France en 98 avec le titre de champion du Monde à la clé, la carrière monégasque de Thierry Henry n’a connu qu’une seule courbe : celle qui mène vers les sommets.

Sa place sur le terrain
 : Tigana l’a aligné sur le côté, où il montrait déjà plein de qualités. Wenger l’a mis dans l’axe, où il a tout explosé.

Principale qualité : Vitesse, précision, sang froid… Non, on ne vous parle pas du tueur dans le dernier opus de Hitman.

Principal défaut : Une façon toute personnelle (voire hautaine) de célébrer ses buts, enfin surtout à partir de son explosion londonienne. Enfin, une façon toute personnelle (voire hautaine) de tout faire…

Son geste technique favori :
L’accélération foudroyante en tête de surface pour ensuite aller toiser le public depuis le poteau de corner, juste après avoir fusillé le gardien d’un enroulé de l’intérieur du pied.

Le geste qu’il ne fera jamais
 : Envoyer sa femme insulter Raymond Domenech de l’avoir selectionné pour qu’il joue les bouches trou au fond du bus de Knysna.

Ce que l’on retiendra de lui :