Les cadeaux de Noël du cheptel, par la #TeamMousk

Parce que le père Noël est quelqu’un de sympa, il apporte des jouets à tous les (grands) enfants, qu’ils soient sages, ou pas, qu’ils soient pétés de thunes, ou pas. Ainsi, les membres du cheptel monégasque, pour la plupart des gamins qui touchent en un mois l’équivalent d’une ou plusieurs années de salaires pour le commun des mortels, ont eu la chance de voir un gros barbu bedonnant se pointer chez eux, avec des cadeaux pleins le traineau de la part de leurs supporters chéris.
En voici la liste intégrale.

– Un coussin spécial « banc de touche » offert à Subasic par un certain Dadou, afin qu’il soit confortablement assis pour regarder Nardi lors de la seconde moitié de saison.

– Un sac à sapin très grande taille pour Lacina Traoré par le mystérieux « Fifi ». Nous n’avons pas compris l’étiquette « 15 millions d’Euros, bon à payer pour l’Angleterre » sur la fermeture éclair.

– Un vrai baise-en-ville Louis Vuitton offert à Stephan El Sharaawy de la part de Meryl, afin qu’il « ne l’oublie pas quand il sera de retour en Italie ».

– Le coffret Blu-Ray collector du film « Jurassic World » de la part de Jess à Rony Lopes, avec ce petit mot « comme tu joues jamais, tu auras le temps de regarder ce film de merde ».

– Une pelle, un rateau et un tablier avec des cœurs dessus pour Mario Pasalic, de la part de son fan-club de Jardinier, tout plein d’amour et d’herbe fraiche.

– Le coffret de l’intégrale des tutos de la Delormeau Dance à Guido Carillo, avec une tonne de poutoux de la part des Supportrices de l’ASM.

– Un lama qui fait la danse de la victoire, de la part du Nain de Jardim à son entraineur portugais, en espérant qu’il puisse s’en servir plus souvent qu’en fin 2015.

– Un bouledogue français répondant au doux nom de « Lacina » à l’attention de Vadim Vasyliev, avec ce petit mot de la part de Yannick « lui au moins, il sait jouer de la tête ».

– Une parie de Hokka OneOne de la part de Jartagnan à Jérémy Toulalan, parce qu’il « n’y a pas plus confortable comme paire de pompes pour faire son footing du dimanche ».

– Un lot de perruques de la part de Robert à l’attention de Raggi, parce que « faudrait pas que la malédiction des chauves frappe aussi notre meilleur joueur transalpin ».