Daghe Dimitar !

Aujourd’hui, nous fêtons un anniversaire, et pas n’importe lequel. Aujourd’hui, nous allons nous éclater la panse à grands coups de yahourts bulgares, car il s’agit bel et bien du « seigneur » Dimitar Berbatov que nous honorons. Le dernier attaquant de classe du cheptel fête ses 35 ans, et force est de constater que son jeu toute en finesse et en économie d’effort nous manque cette saison…
Joyeux Anniversaire Dimitar ! 

– LA VIGNETTE MOUSQUETAIRE –

IMG_3125

Nom : Dimitar Berbatov

Bio rapido : L’un des meilleurs bulgare de l’histoire aura fait parler la poudre partout où il a joué. Que ce soit dans son pays natal, en Allemagne, en Angleterre, et depuis un an sur le sol Français, il étale sa classe et transpire son talent à chacune de ses apparitions.  A la tête d’un palmarès des plus costaud, ce double finaliste de ligue des champions est probablement venu terminer sa carrière à l’ombre du Rocher Monégasque. Mais contrairement à d’autres célèbres vieux buteurs (Biehroff, Gudjohnsen, Vieri…), il n’est pas là pour bronzer et profiter du casino. C’est lui patron, et il est prêt à le hurler à l’oreille de chacun de ses partenaires match après match.

Sa place sur le terrain :
sous la cape d’invisibilité, à la limite du hors jeu

Principale qualité : Un talent nettement au dessus du lot, un coup d’oeil génial, et une classe à nulle autre pareil.

Principal défaut : Il marche, il râle, et parfois ça se voit trop.

Son geste technique favori :
la feuille morte de l’extérieur du pied qui termine dans la lucarne opposée.

Le geste qu’il ne fera jamais :
le boulet de canon dans les six mètres qui termine sous la barre transversale.

Ce qu’en pense la taverne des mousquetaires :

Si on ne devait retenir qu’une action :