Daghe Radamel !

Aujourd’hui, nous fêtons un anniversaire, et pas n’importe lequel. Aujourd’hui, nous allons nous éclater la panse en repensant à Radamel Falcao, la tête de gondole du projet Rybolovlev 1.0, celui qui nous a filé la trique pendant un an (enfin 6 mois), avant de faire flop, et de voir les propriofs monégasques transformer le club en Arsenal 2.0, du business, du cash, et la participation en coupe d’Europe en guise de trophée. Pendant ce temps là, celui qui est arrivé à Monaco en tant qu’El Tigre va surement poursuivre sa carrière dans l’anonyme chine, l’égo et le compte en banque débordant de billets verts, pour une carrière qui aura malheureusement pris fin sur un terrain boueux face à Chasselay…
Joyeux Anniversaire (malgré tout) Radamel ! 

– LA VIGNETTE MOUSQUETAIRE –

Nom : Radamel Falcao

Bio rapido : Il a gagné la coupe d’Europe avec Porto, puis a fui à l’heure de jouer la ligue des champions. Il a gagné l’Europa Ligue avec l’Atletico, puis a fui à l’heure de jouer la ligue des champions. Il devait tout casser avec l’AS Monaco, il s’est tout cassé le genou lors d’un tour de coupe de France, puis a fuis à l’heure de jouer la ligue des champions. Un gros gachis, enfin, sauf pour son banquier, son agent, et le porte-manteau de sa femme…

Sa place sur le terrain
 : Dans la surface idoine, celle qui se situe entre le banc de touche, la loge du président et l’infirmerie.

Principale qualité : Un talent et une rage nettement au-dessus du lot dès qu’il s’agit de glisser un ballon pourri au fond des filets adverses.

Principal défaut : Son agent, son égo, sa femme, son banquier… On cherche encore comment c’est possible de planter aussi vite un talent aussi pur…

Son geste technique favori
 : Se jeter sur un ballon en pleine surface afin de marquer un but improbable.

Le geste qu’il ne fera (plus) jamais
 : marquer un but avec un maillot à diagonale rouge et blanche (on a failli mettre « marquer un but… tout court »)

Ce qu’en pense la taverne des mousquetaires :

Si on ne devait retenir qu’une action : son premier but en rouge et blanc, sa rage…