[Monaco-Reims] Live from les premières

Suivre le cheptel cette saison n’est pas vraiment facile. Des objectifs au rabais, des victoires limites, un paquet de nuls frustrants, le tout saupoudré de quelques humiliations bien senties, ce n’est pas facile de supporter la bande à Vadim sans avoir l’impression de perdre son temps. Heureusement pour nous, il reste les sacro-saints rendez-vous au Stade Louis II, où si le spectacle sur le terrain n’est pas des plus réjouissants, celui des tribunes est toujours de première qualité, notamment grâce à la tribune première, dont l’abnégation sans faille mériterait bien plus de considération.
La preuve.

-60 min : Jardim balance sa compo. Fabi à droite, Love en pointe, Saint Wallace en défense, et Jérôme Rothen qui stressera avec tout le monde en tribunes…

-20 min : Tour d’honneur de l’équipe féminine… Enfin demi-tour devant les tribunes vides, faut pas pousser, la journée de la femme c’est pas avant 2017

-10 min : La tribune première se lève… Ouais, Bouba boucle seul le tour d’honneur.

-5 min : Franck, un supporter en loges, lâche un pet. Ça râle en première.

-1 min : Eric, fidèle parmi les fidèles en première, se réveille tout juste pour le coup d’envoi.

0 min : Allez c’est parti, donnez-nous de l’amour !

1 min : L’Iroquoise Reimoise, avec sa coiffure, s’il fait une tête, elle part de biais ?

5 min : Boulette de Carasso, but de Love… Logique… Enfin pour la boulette de Carasso je veux dire…

11 min : Contre super sonique de super crête et but de Charbonnier qui donne du love à toute notre charnière centrale… Diantre, mais logique… Enfin, pour notre défense en version 50 nuances de Grey je veux dire…

16 min : Echiejile, bim devant !

19 min : Lemar, pour Love qui trouve Helder Costa… Bim, PIGEON !

21 min : Carvalho, bim devant !

22 min : Nouveau contre Reimois, Echiejile est aux fraises et Wallace fait bronzette… Heureusement, ça finit en tribunes.

25 min : Wallace, bim devant !

26 min : Corner de Lemar, tête de Wallace, sur le genou de Carasso…

29 min : Bernardo se fait balancer par son défenseur sous le nez de l’arbitre… Touche pour Reims… Logique, c’est quoi cette idée de protéger les meilleurs joueurs ?

31 min : Wallace cherche le corner, mais c’est sauvé par Suba…

37 min : Et sur un nouveau malentendu, Love double la mise

41 min : Echiejile part en dribbles… Aïe aïe aïe !

45 min : Mi-temps

46 min : Reprise. 2-1 pour Monaco, de l’amour, des certitudes et des malentendus. Comme d’hab quoi.

50 min : Grand pont de Toulalan, passe pour Helder… Il rate son contrôle… Touche… Fichier !

59 min : Echiejile se fait enrhumer par De Preville. La tribune première scande son nom.

63 min : Helder sort, Baka rentre. Jardim muscle son jeu.

65 min : Echiejile touche le ballon, la tribune première souffre : « oh non pas lui » !

67 min : Corner à la Reimoise contre Reims… Le troll est savoureux, mais le corner est encore une fois foireux.

68 min : Love seul face à Carasso… Mais c’est sur le gardien. Ça sent la balle de match foutu en l’air.

70 min : Echiejile ratisse, il crochète, il dribble, il fait 25 mètres au cœur de la défense… La foule retient son souffle… Il se fait défoncer alors que son dribble lui ouvrait le chemin du but… Jaune pour le Reimois et standing ovation en tribunes !

72 min : Carton pour Silva… Idiot.

80 min : Echiejile se fait enrhumer, centre et but de Reims… Fabuleux. Comme quoi plus les choses changent, et plus elles restent les mêmes…

82min : Sortie de Carvalho, rentrée de Traoré… L’ambiance devient insoutenable.

84 min : Nouvelle grosse faute d’un Reimois… Toujours pas de carton.

85 min : Lemar notre meilleur joueur sort, pour Mbape. Jardin vient de prendre un bazooka et vise sa paire de Nike.

87 min : Le jubilé d’Echiejile se conclu par un air passe après un dribble un peu long.

89 min : Jardim démission !!! Le jet de Rolex n’est pas bien loin…

90 min : Fin du match. Monaco vient de lâcher 2 nouveaux points qu’elle avait dans les pagnes à 10 min de la fin. Les tribunes se vident, fâchées.

90 min + 10 : Au pied des tribunes, nous croisons un petit gars qui dénote en ayant le sourire aux lèvres. Il n’aura qu’un mot à nous accorder : Rabiu Affolabi. Bon ça fait 2 mots, mais c’est tellement vrai…