Allons chez Conforama – Semaine 5

Oh la belle bleue ! Bon, certes, cette étoile filante est probablement le coup franc de Thauvin qui devrait retomber dans la stratosphère aux alentours de la Corée du Nord. Mais qu’elle est vénuste cette victoire contre le vil voisin marseillais. Battre l’ennemi ancestral est toujours un plaisir délectable. Lui coller une rouste encore plus gouleyante que l’an passé, c’est à la limite de la pâmoison. Et tant pis si les rumeurs de transfert agitent l’entourage de l’ASM, elle ne concerne qu’un joueur qui a regardé les derniers succès depuis le banc…

On n’a pas vu la rencontre, mais… 

Bon Dieu ! On l’a contemplée quand même… Enfin à partir du but de Diakabi… Bon, on en avait marre de recevoir des notifications Twitter de l’ASM annonçant des buts du cheptel, et puis comme le repassage était fini, on s’est octroyé une double douceur : une bière, et la seconde mi-temps de ce délectable match contre l’OM Plot Project. Quelle joie de voir qu’un club soi-disant « pillé » cet été continue de faire la nique que grand Neymar Saint-Germain ! OK, en face, c’était le FC Dentier sur Huveaune, avec une égide en mode autobus version micro-machine et qui n’a pas géné grand-chose. Et l’attaque, que dire. Germain, adulé ballon d’or après son match en Europa ligue, a fait ce qu’il était attendu : il a disparu dès que le niveau défensif s’est un peu élevé. Glik s’est offert une petite gâterie, suivie par un doublé de Falcao, et la rencontre était pliée.
Pour la presse, c’est l’OM qui a perdu. Tant mieux, laissons-les parler. Et continuons d’éparpiller nos adversaires façon puzzle.

Deux hommes, dont un boudin :

Rony Lopes : Chaque journée suffit sa peine. La semaine dernière, dans cette même rubrique, nous disions qu’il avait tout faux. Transparent, puis remplacé par un Ghezzal décisif, il semblait sur la pente descendante. Mais c’est sans compter le magicien Jardim, qui a du glisser de la poudre de perlimpimim dans son Benco, et de nouveau titulaire, c’est un Rony transformé que nous avons retrouvé, face il est vrai à une défense en mode plot. Vif, percutant, altruiste, il a donné le tournis aux Marseillais, et nous a rappelé, par moment, un certain mousquetaire portugais parti prendre la pluie à Manchester City…

Emmanuel Macron : Nous aurions pu mentionner Germain, Evra ou Ocampos, ces ex-Monégasques venus encaisser une branlée mémorable sur feu la terre de leurs anciens exploits. Nous aurions pu citer Killian MBappé, dont le nom a été invoqué au moins autant de fois que Neymar ce soit par Stephane Guy, et dont l’éclipse n’a jamais été aussi proche. Mais c’est envers le président français que nous avons une pensée ce soir, lui ce fervent supporter de l’OM, et qui en plus de prendre des sondages défavorables dans la truffe, voit encore ses chouchous perdre contre l’AS Monaco…

Ce qu’en pensent les copains #TeamMousk 

Les titres que l’on a évités : 

  • La défense de l’OM officiellement transférée au Musée Grévin
  • Le Bus Marseillais découvert au fond du Vieux-Port
  • 6-1, balles neuves

Ce qui ne vous aura pas échappé cette semaine :