La mixtape du mercato

Selon une étude très sérieuse menée par les Mousquetaires pendant l’été, le mercato rendrait fou 95 % des supporters monégasques. Sur les 5 % restant non atteints par la folie, 4 % seraient en vacances sans Wi-Fi et ne vivraient donc pas les supputations de départ et les rumeurs d’arrivée H24, 7 jours sur 7. La rédaction aurait même remarqué que ces 4 % profiteraient de la saison estivale pour se reposer, se relaxer au bord d’une plage en sirotant un Sex on the Beach, et ce sans même penser au marché des transferts ! De doux dingues… Le 1 % restant aurait décidé de se retrancher dans une grotte sans connexion numérique aucune, afin d’échapper au marasme ambiant et aux commentaires tous azimuts relevant parfois du non-sens, souvent de l’insignifiant.

Afin de satisfaire les 95 % et de tenir au courant les 5 % (quand ils auront décidé de revenir à la vie réelle), nous avons décidé de préparer une mixtape. Une compil’ estivale, de dix titres, rappelant les dix principaux points du mercato asémiste. Dix titres éclectiques, mais idéaux pour décompresser alors que cette période quelque peu stressante touche à sa fin.

1. Tellement N’Brick – Faudel 

Tielemans je t’aime, je pense à toi, Tielemans je t’aime, je rêve de toi. Le Belge n’était pas encore officiellement arrivé que déjà toute la Principauté n’avait d’yeux que pour lui. Alors que celui qui arrive d’Anderlecht était sur les tablettes de nombreux clubs européens, il a choisi Monaco et son projet avantageux pour les jeunes. Une présence au milieu notable, de projections vers l’avant remarquable, et une qualité de passes à faire pâlir les péripatéticiennes les plus rodées.  De quoi s’enflammer comme Faudel en 1997. En espérant avoir le même sourire que le petit prince du raï en observant jouer Tielemans.

2. Germaine – Renaud 

Malgré avoir divisé le cœur des Monégasques après son aventure à Nice et son départ pour Marseille, Germain reste un enfant du pays. Et si certains se sont dits insensibles à l’idée de le voir faire ses valises, le numéro 18 aura marqué l’ère récente de Monaco, de la L2 à la LDC. Un joueur qui mérite une chanson de Renaud. « Germain(e), Germain(e), une java ou un tango, c’est du pareil au même, pour te dire que je t’aime, qu’importe le tempo. Germain(e), Germain(e), un rock’n’roll ou un slow, c’est du pareil au même, pour te dire que je t’aime, et que je t’ai dans la peau. » Une zi zolie déclarazion d’amour.

3. Jeunes et talentueux – A2H 

Soualiho Meïte, 23 ans (Zulte Waregem). Jordy Gaspar, 20 ans (OL). Jordi Mboula, 18 ans (Barcelone). Terence Kongolo, 23 ans (Feyenoord). Adama Diakhaby, 21 ans (Rennes). Fidèle à son projet, l’ASM a encore signé une flopée de jeunes joueurs en provenance de toute l’Europe, et ce à tous les postes. Pas de crèche de la roseraie à Fontvieille pour eux afin de grandir et s’épanouir, mais un stade à faire briller en cette saison 2017-2018.

4. Zorro 

Un cavalier vous manque et tout est dépeuplé. On le revoit surgir hors de la nuit, à la lueur de nos yeux ébahis, courir vers le but au galop, manier le cuir de la pointe de ses crampons aussi bien que le Z maniait l’épée avec dextérité. Bernardo est parti et laisse derrière lui un silence lourd, et nous voilà muets comme le serviteur du cavalier.

5. Mercé – Jul 

On l’a (malheureusement ?) entendu maintes et maintes fois dans les travées de notre cher Louis-II la saison passée, quoi de mieux que vous proposer ce son pour le départ de Benjamin Mendé ? Jul et Mendy : le troisième meilleur duo de l’histoire de la chanson francophone, après Garou et Céline Dion, et Natasha St Pier et Pascal Obispo. Nous ne le verrons plus arpenter son côté gauche et déposer des galettes dans la surface. À Jorge de jouer, désormais.

6. Le blues de la Porte d’Orléans – Renaud 

Encore une chanson de Renaud, décidément, pour se rappeler le départ de Tiémoué Bakayoko, lui l’enfant du 14e arrondissement et de la Porte d’Orléans. Le nouveau joueur de Chelsea a fait ses valises au cœur du mois de juillet, mais nous a laissés avec des souvenirs datant notamment de la saison passée. Pep Guardiola et ses hommes vont avoir à nouveau les sueurs froides à la vue du milieu de terrain le 30 septembre prochain à l’occasion du choc Chelsea – Manchester City. Surtout s’il y a un coup franc rentrant aux 35 mètres venant de la droite autour de la 70e minute…

7. Partir ou rester – Calogero 

Un petit son de Calogero pour évoquer les 10 000 prêts vers le Cercle Bruges. « Partir ou rester, quand le départ est donné, faire comme les autres, qui font que s’en aller ».  Paul Nardi, Jordy Gaspar, Jonathan Mexique, Guevin Tormin, Tristan Muyumba, Irvin Cardona. Résultat, six joueurs asémistes sont venus garnir les rangs de l’équipe belge. L’histoire s’inverse, c’est désormais le Plat Pays qui se fait coloniser. Coucou Roi Léopold II.

8. QDS – La Fouine

« En forme comme Rachid Ghezzal, on va laisser des séquelles ». Tout est dit. Le meilleur milieu offensif de l’histoire du ballon rond a signé à l’AS Monaco. Et les séquelles pour les défenses du Championnat de France seront lourdes. Preuve en est avec son amour de louche pour El Capitano Falcao dès ses premières minutes sous ses nouvelles couleurs. De quoi faire taire ceux qui avaient déjà pour projet de le surnommer Rachid Ghenaze. (Ils pourront toujours le faire à l’automne, quand il faudra remonter jusqu’à… mi-août pour trouver trace de sa dernière passe décisive).

9. Diego – Michel Berger 

Sergio Romero, Maarten Stekelenburg, Morgan de Sanctis… et Diego Benaglio. Le Suisse est le dernier d’une lignée de deuxièmes gardiens internationaux. Diego arrive libre dans sa tête pour entourer Subasic, fort d’une expérience de près de 300 matches de Bundesliga, d’un titre de champion d’Allemagne avec Wolfsburg, et de 61 sélections sous la tunique helvète.

10. La chèvre de M. Seguin

Last but not least, le grand, l’immense, Monsieur Elderson Uwa Echiejile. Après avoir brillé sur la scène nationale en Ligue 1, après avoir fait lever les foules en Ligue Europa, après avoir extasié le monde du ballon rond en Ligue des Champions, le Nigérian a décidé de relever un nouveau challenge, lui qui avait fait le tour de la question et qui avait tout fait en Principauté. Direction donc la Turquie et Sivasspor. Le club aurait déjà communiqué sur la venue du latéral gauche prodige, indiquant avoir enregistré une hausse des abonnements de l’ordre de 70 %, et le maire de cette ville de la Cappadoce a fait savoir que le tourisme se portait à merveille depuis la signature de celui qui a évolué notamment sous les couleurs de Wikki Tourists, de Rennes et de Gijon.

Par @SocratesDoutor, nouvelle plume alerte de la compagnie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s